Publié le 6 septembre 2010 | par Mr Méchant

0

2010 : Le Choc des Titans

2010 aura sans aucun doute été l’année des films de « réunions de stars ».
, The Expendables, Suck, Copains Pour Toujours, Machete, bref des melting-pots dans tous les sens et que l’on aurait jamais crû possibles.
Histoire de mettre les choses au clair, voici un petit bilan des faits.


Predators c’est ce que tous les fans de la saga espéraient, à savoir un gars sérieux aux commandes (Robert Rodriguez), de bons acteurs, et un scénario revenant aux sources. En somme quelque chose pour nous faire oublier les navets qu’étaient les deux Alien VS Predator. Globalement, le public aura été satisfait, même si cet opus nous aura plus fait penser à un remake du premier tant celui-ci en reprenait des scènes cultes. Ceci mis de côté on est servis côté action et gore, de même que par le casting de choc réunit pour l’occasion. Adrian Brody, Lawrence Fishburne, , , Oleg ‘The Russian Bear’ Taktarov (ancien champion de Freefight à l’UFC) et Topher Grace (Venom dans Spiderman 3).



The Expendables, c’est la super-production de Stallone, réunissant — presque — toutes les pointures du cinéma d’action de ces trente dernières années (Stallone, Schwarzy, Li, Statham, Lundgren, Couture, Crewes, Rourke, Austin, Roberts, Willis), titillant le côté nostalgique des amateurs de ciné d’action écervelé à répliques débiles. Stallone a réussit son pari, le film ayant remporté un franc-succès, que ça soit auprès des critiques que des spectateurs, le film nous livrant la bonne dose d’action à laquelle nous espérions. On regrettera juste que certains, comme Schwarzy ou Willis, ne fassent qu’une brève apparition; mais tout n’est pas fini, Stallone ayant déjà parlé d’une ou deux suites, wait and see…



Suck, lui va dans une autre optique. Tout d’abord il est issu d’une production indépendante, ayant donc un budget minimaliste, et s’occupe quand à lui de réunir de grosses pointures du rock dans un film de Vampires. , , , Alex Lifeson, Moby, un mélange tout à fait honorable pour tout amateur de punk/rock qui se respecte. Handicapé techniquement par son budget il tentera néanmoins de compenser par quelques touches d’originalité par ci par là, créant une oeuvre, certes pas parfaite, mais divertissante.



Copains Pour Toujours s’occupe lui de réunir une bonne partie des icônes de l’humour à l’américaine, Adam Sandler, Rob Schneider, Kevin James, , , Steve Buscemi, bref un casting de choix pour les amateurs. Malheureusement il se démarque des autres étant le moins réussit du lot, nous livrant une comédie amusante, mais loin de ce que l’on était en droit d’attendre. Dans le même genre, mais réunissant moins de têtes d’affiches, vous pourrez vous rabattre sur La Machine à démonter le temps, qui à l’inverse vous fera vous s’esclaffer du début jusqu’à la fin.



Pour finir, Machete c’est un peu le projet bancal, tellement attendu qu’à un moment plus personne n’y croyait, et réclamé par le public suite au buzz créé par sa fausse bande-annonce qui était diffusée en prélude du film Grindhouse: Planète Terreur. Incarné par , un des acteurs ayant à son actif le plus d’interprétations, que ça soit en premier rôles, seconds rôles ou caméos, Machete est — évidemment — un Mexicain, tueur à gages, armé — évidemment — d’une machette. Ceux qui ont vu Desperado ne pourront s’empêcher d’y penser en voyant Machete, Trejo reprenant exactement la même apparence que dans le rôle qu’il y tenait (déjà tueur à gages), à savoir cheveux longs détachés et habillé entièrement de cuir noir. Machete n’en est pas à sa première apparition, étant un des personnages secondaires de la saga Spy Kids (lol) de Robert Rodriguez.
Tout comme ses comparses, Machete réunit un casting complètement fou, faisant apparaître tout ceux qui n’avaient pas été conviés pour Expendables (et qui n’y avaient pas forcément leur place). En plus de , nous auront l’occasion de voir Cheech Marin (connu pour les films Cheech et Chong ainsi que pour ses multiples apparitions dans les films de Rodriguez, notamment dans le rôle du barman de Desperado), le B-movie master , Robert De Niro (wow !), Don Johnson (de 2 Flics à Miami), (Sex Machine dans Une Nuit en enfer), et pour assurer une équité féminine convie à la fête Michelle Rodriguez, et Lindsay Lohan. Expendables nous affichait quelques passages sanglants, Machete en fait 10 voir 100 fois plus; ceux qui ont vu la bande-annonce non-censurée ont pu s’en rendre compte, c’est pas tous les jours que l’on voit un mec arracher les intestins d’un autre et s’en servir comme corde de rappel en sautant du haut d’un immeuble.

Les castings de stars sont-ils l’avenir du cinéma ? Cela semble peu probable. Certes il est jubilatoire de voir des têtes d’affiches réunies dans les mêmes films, mais ça ne l’est que pour un temps, et étant donné le succès qu’ils ont actuellement il y a fort à parier qu’Hollywood en use et en abuse jusqu’à l’écoeurement. L’avenir nous le dira.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    71 creep-Front The-Monster-Review-Daughter land_mine_goes_click_mod
  • Derniers articles