Ciné

Publié le 12 octobre 2015 | par Mr Méchant

0

Big Game

Après Père Noël Origines il était inévitable que le réalisateur ait ensuite entre les mains quelque chose de bien plus grand, pas nécessairement en terme de budget, mais en terme de casting/visibilité, en somme passer à un vrai « big game ». C’est chose faite avec ce nouveau long-métrage, qui non seulement fait immédiatement envie car on y retrouve , le jeune héros qui affrontait le Père Noël, mais aussi , qui n’est évidemment plus à présenter, et pour finir (Punisher: War Zone, Thor) en bad guy. Cependant, le vrai point fort ici est de renouer avec un cinéma absurde et qui pourtant nous a fait rêver, celui où le gamin qui n’a pas trop de bol prend les commandes et devient le héros, affrontant tête baissée les adultes et arrivant à se sortir de toutes les situations, pas toujours volontairement, l’humour y tenant une part considérable. Comment donc ne pas fondre devant une telle bobine ? Comment donc ne pas être émerveillé et sentir son coeur d’enfant battre comme c’était le cas dans les années 80/90, époque florissante pour ce type de productions ? Imaginez-donc, Tommila y est un fils de chasseur émérite, et comme tous ceux de sa lignée il doit passer une journée et une nuit livré à lui-même en forêt, sauf que le pauvre gars n’arrive pas à bander un arc, et il faudra le crash proche de l’avion du président des Etats-Unis pour que celui-ci puisse affirmer sa valeur, en l’aidant et le protégeant de ceux qui ont commandité son assassinat.
Les scènes d’ s’enchainent, toujours ponctuellement agrémentées de passages de complicité où les carapaces tombent, et où deux personnes que tout sépare finissent par devenir amies. Une formule que l’on connait, qui fonctionne, mais aussi à double tranchant, tout y étant dramatiquement prévisible. D’un côté on trouvera un public qui l’adulera pour cela, en plus d’ignorer les quelques maladresses au niveau du rythme, chancelant, et d’un autre un qui vomira tout simplement ce long périple dans la mièvrerie, et aura du mal à s’en satisfaire, malgré les scènes d’actions très bien senties.
Big Game est un nouveau cri du coeur du cinéaste , qui fait revivre ici le cinéma de Joe Dante et Chris Colombus. On décèlera ça et là des baisses de régime, vite oubliées devant le spectaculaire des scènes d’. Un Die Hard familial.

Big Game Mr Méchant

En bref...

3


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Aventure
Réalisation : Jalmari Helander
Scénario : Jalmari Helander, Jalmari Helander, Petri Jokiranta
Bande-originale : nc
Durée : 110 min
Année de production : 2014
Sortie pays d'origine : 26/06/2015
Sortie française : nc
Certification US : PG-13
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : nc
Récompenses : 1 nomination.
Pays : Finlande, Royaume-Uni, Allemagne
Site Web : nc
Langue originale : nc
Titre original : Big Game
Distribution : Samuel L. Jackson, Onni Tommila, Ray Stevenson, Victor Garber
Synopsis : A young teenager camping in the woods helps rescue the President of the United States when Air Force One is shot down near his campsite.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Pas de photos !
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    20 deathgasm-Front Resident-Evil-Chapitre-final-Pic Some-Kind-of-Hate-Slay
  • Derniers articles