Ciné

Publié le 28 septembre 2010 | par Mr Méchant

5

A Serbian Film

Présenté au dernier festival de Cannes, A Serbian Film avait créé une polémique énorme, ayant choqué l’audience à un point tel qu’un potentiel distributeur était tombé dans les pommes, se cassant le nez par la même occasion (chochotte !). Il faut dire que côté dégueulasseries, 8MM et — la saga — Saw sont laissés — très — loin derrière. Je pourrais vous lister les horreurs que l’on y voit, mais hors de leur contexte elles n’auraient aucun intérêt et risqueraient de faire fuir inutilement l’audience.

Milos () est une porno-star en fin de carrière, voulant décrocher une fois pour toutes, et devant subvenir aux besoins de sa femme et son fils il n’aura pas d’autre choix que d’accepter de tourner dans un film, pour une somme qui le mettra à l’abris du besoin jusqu’à la fin de sa vie, sans se douter quel en est le contenu, et à quel point il sera extrême. Reprenant une mécanique à la Saw (et un soupçon de Proposition Indécente), Milos étant obligé de faire des choses contre sa volonté, le film se révèle très bien ficelé et tortueux, nous dégoûtant tant les scènes deviennent de plus en plus glauques, voire vomitives, jouant la carte de l’immoralité, pédophilie et snuff étant de mise (le snuff movie est un genre cinéma porno dans lequel une femme se fait violer et tuer, mais aussi une légende urbaine, les meurtres étant toujours simulés).
Milos étant victime de machinations et abondamment drogué pour avoir des hallucinations, il tombera dans une spirale sans fin, et complètement perdu, toutes ses tentatives de rébellion étant déjà prévues par le réalisateur, et l’amenant peu à peu à sa propre damnation, et bien plus encore.

Il est sûr que les âmes sensibles et/ou puritains vont condamner le film pour sa violence allant des fois jusqu’à l’insoutenable (un viol de nouveau-né par exemple — même si ce dernier n’est pas directement cadré, mais projeté sur un écran), mais il faut bien avouer que l’on aura rarement vu aussi machiavélique depuis — le premier — Saw, et aussi bien huilé, le film suivant un engrenage dont le but reste inconnu du début jusqu’à la fin. Gardons aussi à l’esprit, que même si le sujet du film traite d’un snuff, tout cela reste de la fiction, et malgré que tout soit criant de vérité il faudra savoir garder la tête froide. D’ailleurs le réalisateur a voulu rester dans la légalité, et ne pas faire tourner les adultes et mineurs dans la même pièce, mais a ensuite tout recomposé pour en donner l’illusion. Rajoutons à cela le fait que le film possède une superbe photographie, de même que des acteurs parfaits et une bande-son excellente, tranchant avec le côté glauque du snuff, loin du trash de ce genre de production, allant même jusqu’à lui donner un côté artistique et une certaine légèreté qui rend le tout bien trop propre pour être pris au premier degré, et rappelant de ce fait le côté fictif de la chose.
Un chef-d’œuvre pasolinien, ainsi qu’une bouleversante mise en abîme sur la condition de l’être-pornostar-qui-se-fait-piéger-par-sa-propre-industrie.

A Serbian Film Mr Méchant

En bref...

4


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d’Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l’occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



  • nonmaisansdec

    Je viens de le regarder après avoir télécharger le dvdscreener.

    Après avoir lu votre critique et de nombreuses autres sur d’autres sites, je me demande combien l’ont réellement vu.

    Attention, film chiant.

    Dialogues soporifiques, jeux d’acteur faux, personnages sans profondeurs, FX bidons, postulat bidon, les soi-disants scènes choquantes, voire vomitives sont tellement mal faîtes que je me demande si certains n’ont pas projeté leurs propres fantasmes sur les images proposées. Le nouveau-né est une vilaine prothèse sans vie. De toute façon on ne voit rien. Le viol avec décapitation est simplement consternant, on ne ressent aucune empathie pour la victime. Quant à la fellation avec étouffement, j’ai vu bien pire sur des sites pornographiques généralistes où les filles font des fellations profondes étouffantes et qui les font vomir.

    Les sexes masculins sont de bêtes godes en silicones grossiers. Quand on voit ce qu’on trouve maintenant sur le marché, on se dit que l’accessoiriste est vraiment un braleur.

    Bref, je m’attendais à du crû, à du violent, à du brutal, et surtout à du réalisme après avoir lu certaines critiques.

    C’est juste mal réalisé, mal joué, long, et disons-le, ennuyant…Vraiment.

    La scène de torture à coup d’oreille découpée dans Reservoir dogs est bien plus stressante que l’intégralité de ce métrage bancal qui ne tient que sur son buzz et sa non disponibilité à la projection pour que les gens puissent se faire une opinion.

    Les clients de Sleeping beauty qui utilisent l’héroines comme un objet inanimé sont bien plus flippants que les violeurs en série stéréotypés proposés dans ASF.

    Tout ce buzz me fait penser à celui d’Irréversible en son temps avec sa cohorte de spectateurs qui sortaient pendant la scène du viol. Je n’ai jamais compris pourquoi. Là aussi, film chiant, et viol sonnant faux.

    Et puis la fin…pfff…navrante…

    • killersky4

      Je suis assez d’accord avec ce commentaire.
      Je n’attendais pas grand chose de ce film, juste un truc bien gore.
      Les dialogues et les acteurs foireux ont du mal a installé une ambiance malsaine. On se fait chier en attendant les scènes de gores, qui finalement sont mal faites ou juste subjectives …
      La photographie est sympa, il y a quelques jolies plan et bon jeux avec l’ombre et la lumiere. Ca dénote un peu du reste du film complètement raté …

  • aserbianshit

    Long, chiant, malsain, dégueu , confus, mal écrit ,mal joué, inégal ,mal orchestré ,malveillant…Penchez vous plutôt vers un « Human centiped » ,ou révisez vos classiques , »Midnight Express », « Salo… »(il y’en a pleins), si voulez voir et cautionner du cinéma de qualité…C’est mon avis, rien de plus.

  • chaud les coms de pervers…  » c’est mal fait je voulais un vrai bébé, et la deepthroat n’est pas suffisamment profonde  » aie aie aie…

Genre : Drame, Horreur, Fantastique
Réalisation : Srdjan Spasojevic
Scénario : Aleksandar Radivojević, Srđan Spasojević
Bande-originale : Sky Wikluh
Durée : 104 min
Année de production : 2010
Sortie pays d'origine : 21/01/2012
Sortie française : nc
Certification US : NC-17
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Contra Film
Récompenses : 1 victoire & 3 nominations.
Pays : Serbie
Site Web : http://www.serbianfilmmovie.com/
Langue originale : Allemand, Serbe
Titre original : A Serbian Film
Distribution : Srdjan Todorovic, Sergej Trifunovic, Jelena Gavrilovic, Slobodan Bestic
Synopsis : Milos, un acteur porno à la retraite, tente de survivre avec sa famille. Jusqu’au jour où une ancienne collègue lui présente Vukmir, figure influente de l'industrie pornographique, qui va lui faire une offre qu’il ne pourra refuser…
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    Night-of-Something-Strange-Front re-Front Rampage-Trl-Front scouts_guide_to_the_zombie_apocalypse_trailer_still
  • Derniers articles