Action

Publié le 13 juillet 2012 | par Mr Méchant

3

Avengers

Cinq films, c’est le nombre de bobines qu’il aura fallu aux studios Marvel pour nous offrir l’ultime Graal comico-cinématographique, à savoir les Avengers, une ligue de justiciers unis un peu contre leur volonté afin d’affronter le mal. De ces cinq films il y avait du bon et du moins bon, mais quoiqu’il en soit les studios s’étaient attelés à toujours assurer un minimum en terme de qualité, afin de ne pas avoir de patte folle et risquer que le public craigne la réunion des personnages mythiques (ce que risque du mal à avoir à faire DC, son Green Lantern étant justement l’étron ne donnant pas envie d’assister à une réunion de la Justice League).
Nos héros principaux étant présentés, le lancement de Avengers était donc possible, et Marvel s’est assuré de recruter un réalisateur et scénariste vénéré par les communautés nerds/geeks/fanboys/freaks (etc etc), à savoir Joss Whedon, génial créateur des séries Buffy et Firefly, ainsi que scénariste du jouissivement débile Alien Ressurection, de même que Titan A.E. et Toy Story. Manque de bol pour lui, il n’a pas eu les épaules pour un tel projet, que ça soit pour l’écrire et pour le réaliser. Il faut dire que Marvel ne lui a pas rendu les choses faciles, lui fournissant un travail entamé par d’autres et qu’il a dû maintenant remanier pour faire une compote digeste. Difficile d’ailleurs de situer cette dans une quelconque timeline Marvel, certains personnages étant manquants (mais devraient éventuellement arriver dans un prochain opus, puisque Ant-Man est sur les rails). Pour autant Joss n’essaie pas d’innover et de profiter de cet univers parallèle pour faire quelque chose de totalement différent des comics, nous resservant Loki, son alliance avec les Chitauris, de même que sa manipulation de Hulk pour arriver à ses fins. Pas très original et déjà-vu, mais soit, le plus gros des spectateurs suivant ces aventures en salles n’ayant jamais lu de comics, il était tout à fait possible de faire du réchauffé.
Le problème, c’est que même avec du réchauffé Whedon tourne en rond. Il est fier, et hors de question pour lui de reprendre cul à cul là où les choses s’étaient arrêtées avec les précédents films, il veut réinstaller ses héros, leur donner une personnalité que lui aura écrit, et si l’idée paraissait intelligente, l’audace est parfois aussi l’ennemi de l’ambition.

Finalement, il ne nous agence qu’une énième fois le Scooby-gang, ce qui après Buffy et Firefly commence légèrement à écoeurer. Du coup on se retrouve à voir une bande de types parler pour ne rien dire pendant 1h45, avec deux money-shots, l’un lorsque le porte-avion s’envole et l’autre lorsqu’il menace de s’écraser, autant vous dire que le besoin d’allumettes entre les paupières se fait grandement ressentir, et s’il n’y avait pas Tony Stark pour se foutre un peu de la gueule de tout le monde, on aurait vraiment envie de couper cours à l’.
Autre anicroche sérieuse, Whedon est totalement incapable de servir une mise en scène qui tienne la route. Il a voulu enlever toute forme de manichéisme, rendant tout le monde plus ou moins pourri, une autre idée sympathique, sauf que du coup il a décidé de tout filmer en dutch tilt; c’est pertinent lorsque l’on veut donner une certaine atmosphère à des scènes particulières (dans Die Hard par exemple), mais ça Whedon a dû l’oublier, et finalement on a l’impression de voir un film tourné par un caméraman qui a une jambe plus courte que l’autre (et nous rappelle tristement Battlefield Earth, c’est dire…). Et si ça s’arrêtait, mais non, car le petit combat entre Iron Man, Thor et Captain America, chose que l’on attendait de voir avec impatience, perd tout sens logique, les trois héros se faisant voler les uns les autres dans une forêt pour se relever… les uns à côté des autres !
La dernière demie-heure de la bobine pointe le bout de son nez, et heureusement tout s’accélère enfin, les Chitauris déboulent sur Terre sur leurs mobylettes volantes (qui rappellent Traumschiff Surprise, pour notre plus grand fou rire), accompagnés par un vaisseau-serpent-mécanique bousillant tous les immeubles à la façon de Transformers 3, noyant le spectateur sous une orgie de money-shots tous plus — ou moins — impressionnants les uns que les autres. Puis Whedon, après une centaine de minutes d’académisme primaire, nous balance un « plan séquence » coupé à deux endroits, affichant en plus de cela un Jeremy Renner (Oeil de Faux-Con) mal incrusté, apparaissant à la fin du film avec une dizaine de flèches (qu’il utilise avant de repartir glander).

Ce long-métrage des Avengers est donc un bel échec, mais aussi la preuve qu’à se reposer sur ses lauriers lors de leurs précédents métrages, Marvel a cru que ça irait tout seul pour faire un melting-pot de l’ensemble. Malheureusement on ne ressent à aucun moment la fièvre des comics (peu importe la dimension ou la période temporelle), et surtout on se retrouve devant un blockuster qui arrive à manquer encore plus de rythme que n’en manquait déjà le premier Iron Man. Whedon s’est montré fainéant dans son écriture, dépeignant ses personnages de façon pataude, ceux-ci restant la plupart du temps assis sur leur cul dans leur bateau volant, et lorsqu’il balance son grand final il nous ressert presque plan par plan un court-métrage d’animation que Marvel avait sorti il y a quelques années. 220 millions de dollars de budget pour ça, c’est un peu jeter l’argent par les fenêtres, mais au vu des rendements, le public a répondu présent.
Si le public répondait de la même manière à la qualité il serait très probable que The Dark Knight Rises rapporte 20 milliards de dollars.

Pour mémoire, le court-métrage Marvel en question…

Avengers Mr Méchant

En bref...

2


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



  • Totalement d’accord ! Je n’ai absolument pas compris l’engouement autour de ce film (le public ça on a l’habitude mais la presse spécialisé !) … Je l’ai trouvé lisse , plat , prévisible. Honnêtement même s’il n’est pas pire que la franchise des « Transformers » , j’ai eu la même désagréable impression de voir du frique en-veux-tu en voilà , sans une once de profondeur dans le scénario ou dans la psychologie des personnages (hum le méchant , bien méchant , la bimbo qui sert à rien et un capitaine america bien gentil…). A noter que lors du carnage final , on ne voit pas un seul citoyen mort (voir même blessé il me semble) ! Il ne faudrait pas que ce soit trop sérieux voyons , préférons plutôt des blagues tout public super risibles ! Bref ça manque de charisme , d’écriture et de couilles ! Vivement le nouveau Dark Knight en effet , enfin une trilogie Marvel qui prend pas les spectateur pour des bouffeurs de pop-corn sans cervelles (J’y inclurais bien , la trilogie de Spiderman aussi , mais cette nouvelle prequelle là , faut arrêter de nous prendre pour des cons).

    • Mr_Mechant

      Oui heureusement il n’atteint pas le niveau de médiocrité de Transformers 2 et 3 (le premier était relativement sympathique).
      Exact, pas de dommage collatéraux (Marvel au cinéma=Disney, faut pas l’oublier), même pas chez les flics qui courent dans tous les sens (j’ai adoré ce passage mal foutu où l’on nous place ces flics en plein milieu histoire de nous rappeler « hé, les vrais héros ce sont eux ! »).
      Remarque la post-scène d’ouverture avec Black Widow m’a vite fait comprendre à quel point le spectateur est pris pour un débile, ça se passe en Russie, y’a des trains Américains et on voit le drapeau de l’Albanie… >_>

      Par contre t’as dû t’emmêler les pinceaux, Dark Knight c’est DC Comics, pas Marvel, mais je pense que tu voulais dire une trilogie comic-movies 🙂

      •  Oui exact je me suis emmêlé les pinceaux pour Marvel , c’était bien à propos des comic-movies dont je parlais 🙂 . Oui c’est ça , à trop vouloir être grand public ces films là se cassent les dents et c’est bien difficile de les prendre au sérieux…mais bon , lorsque que l’on voit les résultats au box-office et autres produits dérivés qui font fureur chez les enfants , leur stratégie est un succès donc ça continuera comme ça.

Genre : Action, Aventure, Science-fiction
Réalisation : Joss Whedon
Scénario : Joss Whedon
Bande-originale : Alan Silvestri
Durée : 143 min
Année de production : 2012
Sortie pays d'origine : 04/05/2012
Sortie française : 25/04/2012
Certification US : PG-13
Certification FR : U
Budget : 220.000.000$
Box-Office : 1.519.557.910$
Production : Paramount Pictures, Marvel Studios
Récompenses : Nominé pour 1 Oscar. Ainsi que 36 victoires & 76 nominations.
Pays : États-Unis
Site Web : http://marvel.com/avengers_movie
Langue originale : Anglais
Titre original : The Avengers
Distribution : Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth
Synopsis : Lorsque la sécurité et l’équilibre de la planète sont menacés par un ennemi d’un genre nouveau, Nick Fury, le directeur du SHIELD, l’agence internationale du maintien de la paix, réunit une équipe pour empêcher le monde de basculer dans le chaos. Partout sur Terre, le recrutement des nouveaux héros dont le monde a besoin commence…
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Avengers - Bande-annonce VOST

Loading the player...

Iron Man, Spiderman et Hulk VS Robot Géant

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    48 81 the-rezort-front Last-Girl-Standing-fav-02
  • Derniers articles