Action

Publié le 14 avril 2012 | par Mr Méchant

2

Bad Ass

Les histoires adaptées de faits réels sont légion, mais ce Bad Ass est la première production à porter à l’écran un phénomène colporté par le net. Dans le jargon web, on appelle ça un « meme », et celui servant à la base du film est l’Epic Beard Man, un vieux barbu cogneur qui avait fait le tour de la toile après avoir cassé la gueule d’un autre type dans un bus. Très libre, l’adaptation embellie les choses et surtout change les ethnies. Plus question d’un blanc cassant la gueule à un noir, chose qui a fait pas mal jaser les fans du personnage, car cette fois-ci c’est un Mexicain qui se défend contre des neo-nazis. Pas très difficile de comprendre le choix des scénaristes, l’EBM ayant vite été taxé de raciste, et cette manipulation des faits permet non seulement d’éviter les considérations raciales, mais surtout mettre en tête d’affiche l’acteur le plus bad ass d’Hollywood, . Seulement voilà, si tout paraissait être au poil, le réalisateur et scénariste, Craig Moss, avait toutes les raisons de nous faire nous dresser les cheveux sur la tête, celui-ci étant à l’origine des immondices que sont 41 ans toujours puceau et La véritable histoire d’Edward et Bella Chapitre 4 – 1/2 Indigestion. Mais voilà, le générique commence, façon Grindhouse, suivi d’un bref plongeon dans le passé de l’EBM, Franck de son prénom, exposant les raisons qui l’ont amené à devenir un paria, avant d’enchaîner avec la fameuse scène du bus. Une mise en bouche efficace qui capte l’attention du spectateur qui développe un amour qui était évident envers ce personnage porté par un toujours aussi en forme. Ça tape dure, le sang gicle (notamment lors des ralentis lorsque les coups atteignent leur cible), les tortures font mal, et bien que cette violence comble les amateurs du genre, le fond reste cependant très ancré dans les bonnes moeurs et les happy-ends Hollywoodiens.

En réalité Bad Ass a beau être un film d’ divertissant, il observe des limites très conservatrices et nage dans des eaux très éloignées de Super, Defendor ou encore God Bless America. Cet aspect sera cependant à laisser à l’appréciation du spectateur, à vous de voir si vous souhaitez quelque chose qui fonce franchement dans l’immoral ou préférez un spectacle « tout public ». Quoiqu’il en soit, que vous soyez dans un cas ou dans l’autre, Bad Ass sera une occasion absolue de prendre votre pied à voir botter le cul des méchants, et même s’offrir une bonne dose de démesure façon Machete, cette fois plus avec une moto-sulfateuse mais avec une course poursuite en bus, ce qui ne sera pas sans rappeler le final culte de Double Détente (les plus observateurs remarqueront d’ailleurs que non seulement le bus est le même, mais les plans, angles et la fontaine détruite sont absolument identiques — cf. captures plus bas).
Il sera également à noter la présence appréciable de Charles S. Dutton en bad guy sympathique, puis également celle de Ron Perlman, bien qu’il soit tellement en demie-teinte qu’une maigre poignée de répliques lui seront accordées.
lave donc son nom, et s’il fallait une preuve supplémentaire que la comédie n’est pas le chemin qui lui convient, la voici. Il réussit même à placer quelques instants de drôlerie dans ses répliques, et ça c’est aussi une sacrée exclusivité.

Comparaison Double Détente/Bad Ass

Bad Ass Mr Méchant

En bref...

3.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d’Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l’occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



  • Aemaethe

    Ca c’est du film de barbu!

  • ledav

    le plan du bus est tiré de « double détente », du stock shot pas cher et retravaillé à l’étalonage…. pas possible de refaire autant à l’indentique

Genre : Action, Comédie, Policier
Réalisation : Craig Moss
Scénario : Craig Moss, Elliot Tishman
Bande-originale : Todd Haberman
Durée : 90 min
Année de production : 2012
Sortie pays d'origine : 13/04/2012
Sortie française : 04/07/2012
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Amber Lamps
Récompenses : nc
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Bad Ass
Distribution : Danny Trejo, Charles S. Dutton, Patrick Fabian, Joyful Drake
Synopsis : Un ancien du Vietnam devient un héros dans sa ville après avoir mis des petits truands hors d'état de nuire. Et quand son meilleur ami est assassiné, et devant l'inaction de la police, il décide de faire régner la justice lui-même.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Feed with such ID does not exist
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

    • We cannot display this gallery