Ciné

Publié le 3 mai 2011 | par Mr Méchant

0

Darkside, les contes de la nuit noire

La première histoire prend place dans une maison d’étudiants, où Bellingham () vient de recevoir un sarcophage contenant une momie. Celle-ci revenant à la vie, elle décidera de tuer tous ceux qui se présenteront à elle. Andy (), l’ami de Bellingham, décidera s’en prendre à la momie, ainsi qu’à son possesseur.

La seconde quant à elle suit les aventures d’un assassin, convoqué dans une maison où un vieil homme lui proposera un contrat des plus curieux : tuer le chat qui se promène dans la demeure, celui-ci étant meurtrier. A première vue une tâche facile, mais qui se révélera bien plus ardue qu’elle n’y parait.
La troisième nous fera découvrir la vie d’un homme qui sera confronté aux lois du secret. Un soir, aux abords d’une rue, il verra un démon cauchemardesque déchiqueter un homme. Le démon l’ayant attrapé, il le laissera néanmoins en vie à la seule condition qu’il ne répète jamais l’avoir vu. Peu de temps après il rencontrera une femme magnifique, dont il sera éperdument amoureux, lui parlera-t-il de cette nuit ou tiendra-t-il sa langue ?


Le fil conducteur bien qu’anecdotique, comme dans beaucoup de films à sketches, n’est pas vraiment mauvais, juste léger, et disposant d’une épilogue dans le ton de l’oeuvre.
Parlons du ton justement. Ici tout est sujet à dérision, l’humour noir étant omniprésent, et vous vaudra quelques bons fous-rires. Mieux encore, les effets-spéciaux sont à la hauteur, tout comme la pléiade d’acteurs qui nous sont présentés, mais surtout, c’est jouissivement gore.
Stephen King, George A. Romero, et n’y vont pas avec le dos de la cuillère, et même s’ils ne nous font pas démesurément frissonner, ils nous offrent néanmoins quelque chose de jubilatoire, et faisant partie des icônes du genre à regarder les nuits d’halloween.
Rien que voir Buscemi interpréter un ado c’est de l’or en barre, de même que voir Slater jouer dans quelque chose de bon, ainsi que découvrir le délicieuse dans un de ses premiers rôles.


Bref, Darkside est un must, à voir absolument, surtout si l’on est fan du genre. Le fil conducteur est mince, mais pour une fois les histoires sont toutes suffisamment bonnes pour ne pas qu’on puisse reprocher cette légèreté.
Le reste du casting est d’ailleurs très sympathique, nous servant aussi bien d’anciennes gloires comme (l’héroïne de Commando), , (Blondie) ou encore .
D’ailleurs c’est sans grande surprise que l’on apprendra que le film a remporté le grand prix au festival d’Avoriaz en 1991, tant c’était mérité.
Pour conclure, les amateurs de films à sketches mélangeant habillement gore et humour noir tiendront là une perle du genre, méritant amplement sa place dans toute bonne vidéothèque qui se respecte. Suffisamment drôle et second degrés, il pourra convenir à un public large allant de jeunes ados jusqu’aux adultes.
Mention spéciale pour le chat, qui est l’opposé de celui de Cat’s Eye, et qui n’a vraiment aucune limite quand il veut se débarrasser de quelqu’un.

Darkside, les contes de la nuit noire Mr Méchant

En bref...

Pour conclure, les amateurs de films à sketches mélangeant habillement gore et humour noir tiendront là une perle du genre, méritant amplement sa place dans toute bonne vidéothèque qui se respecte. Suffisamment drôle et second degrés, il pourra convenir à un public large allant de jeunes ados jusqu'aux adultes.

3.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Comédie, Horreur, Thriller
Réalisation : John Harrison
Scénario : Michael McDowell, George A. Romero
Bande-originale : John Harrison, Chaz Jankel, Jim Manzie, Pat Regan, Donald Rubinstein
Durée : 93 min
Année de production : 1990
Sortie pays d'origine : 04/05/1990
Sortie française : 15/05/1991
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : 3.500.000$
Box-Office : 16.324.573$
Production : Paramount, Laurel Productions, Darkside Movie, Laurel Entertainment
Récompenses : 1 victoire.
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Espagnol, Anglais
Titre original : Tales from the Darkside: The Movie
Distribution : Debbie Harry, David Forrester, Matthew Lawrence, Christian Slater
Synopsis : Timmy, qui doit être le clou du dîner d'un repas cannibale, lit trois histoires fantastiques à la cuisinière pour retarder l'heure de son trépas. Il s'agit de "Lot 249", "Cat from Hell" et "Lover's Vow".
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Darkside, les contes de la nuit noire - Bande-annonce VO

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    85 Last-Girl-Standing-Review-Front Rampage-Trl-Front What-we-Become-Trl-Front
  • Derniers articles