Ciné no imageno image

Publié le 1 avril 2012 | par Mr Méchant

1

Dead Line

Faire un film de , c’est bien, même si on en a un peu ras-le-bol tant le genre est revenu sur les devants de la scène pour le meilleur et très souvent pour le pire, ce qui est d’ailleurs le cas ici. Pourquoi perdre 2.000 euros dans la réalisation d’une oeuvre qui est une compilation de déjà-vus, totalement dénuée d’idées, ennuyeuse, et surtout si mal interprétée que dès les premiers instants c’est le rire qui prend le pas, le spectateur ayant l’impression de voir une parodie du genre servie par Kad et Oliver. Certes on ne peut pas demander à une aussi maigre production d’avoir le niveau de réalisation d’un long-métrage plus fortuné, mais quand le jeu des acteurs n’atteint même pas celui d’une web-série, on se demande ce qui a pu motiver le distributeur à en acheter les droits pour le vendre, si ce n’est tenter d’enfler le client, sensation décuplée par une jaquette affichant une main qui fait un fuck et un bidasse armé d’un M-16, choses qui ne figurent évidemment pas dans le métrage. Mais ces soucis de mercatique ne sont pas les seuls, car en plus des détails techniques cités plus haut, la bobine tend systématiquement le bâton pour se faire battre, les rubans de scotch arborant un « restricted area » nous rappellent le « yellow scotch of the police » de Mais qui a tué Pamela Rose ?, les acteurs ont tous un accent sudiste insupportable, ne permettant pas une bonne compréhension des dialogues, ce qui ne sera pas aidé par la prise de son incroyablement mauvaise, rendant les acteurs systématiquement inaudibles dès qu’ils tournent la tête (vous me direz, pour ce qu’ils ont à raconter…).

Bref, Dead Line est assurément le plus mauvais film de qui ait pu être commercialisé depuis que le genre existe. En fait il n’y a rien à garder, et il ne mérite absolument pas d’être acheté, pour la simple et bonne raison que des fans-films se révèlent bien mieux écrits et techniquement travaillés (et même distribué gratuitement il n’aurait pas pour autant mérité d’éloges). Un seul effet sonore pour toutes les armes du film (idem pour les ), ça fait tâche, et les dialogues se permettent même des élans de médiocrité sans limites (les explications du professeur valent leur pesant de cacahuètes).
Pour conclure, à moins d’être le frère ou la maman du réalisateur vous n’aurez aucun intérêt à vous procurer cette bobine qui pourrait presque servir d’exemple en cours d’audiovisuel afin d’apprendre ce qu’il faut éviter si l’on veut réussir un bon film du genre. Si c’est l’espoir d’un cinéma bricolé façon Bad Taste qui vous intéresse, fuyez, vous ne trouverez ici que médiocrité et hordes de clins d’oeil si répétitifs qu’ils n’en deviennent plus des hommages mais tout simplement des insultes, au moins le nullissime The Dead Outside n’insultait pas ses ainés. L’aspect nanar ne sauvera même pas la pellicule, la rigolade tenant la première demie-heure, avant de s’étioler et ne laisser place qu’à un ennui paraissant sans fin.

Dead Line Mr Méchant

En bref...

0


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Horreur
Réalisation : David Aboucaya
Scénario : David Aboucaya
Bande-originale : nc
Durée : nc
Année de production : 2011
Sortie pays d'origine : nc
Sortie française : nc
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : nc
Récompenses : nc
Pays : France
Site Web : nc
Langue originale : nc
Titre original : Dead Line
Distribution : David Aboucaya, Claude Culot, Jean-Pierre Ferri, Estelle Gonçalves
Synopsis : nc
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Pas de photos !

Dead Line - Bande-annonce

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    7 9 35 terminus-Kendra-Appleton
  • Derniers articles