Ciné

Publié le 28 mars 2013 | par Mr Méchant

0

Ill Manors

Plan B aka , l’un des nouveaux leaders de ce que l’on pourrait qualifier d’intelligent Hip Hop, à la manière d’un Mos Def ou un ODB, réalise enfin son rêve, écrire et diriger un long-métrage. Rêve qu’il avait déjà voulu concrétiser en réalisant un film sur la perquisition abusive de son appartement par les forces de l’ordre (un type d’incident vécu par le feu 3 Steps Ahead, qui aura composé « Fuck The Police » suite à cela), mais qui hélas sera tombé à l’eau faute de moyens. Pas découragé et bien conscient que trouver des producteurs prêts à financer un produit anti-police est aussi aisé que déceler des élans d’intellectualisme dans un reality show, il a dû adapter sa machine et servir un produit que l’on pourrait qualifier de bien plus « Tarantinien » ou « Guy Ritchien ». Oui, y’a beaucoup des deux réalisateurs dans cette bobine, on retrouve un microcosme qui s’étend sur quelques blocs, avec ses personnages qui se croisent, interagissent volontairement ou sans s’en rendre compte, avec ses dommages collatéraux, et finalement on se retrouve devant un ensemble de saynètes où tout le monde se tient la main, aussi instables puissent être certains maillons de la chaîne. voulait d’abord faire un film contre la police, mais finalement il semble bien plus posé et nous livre un produit POUR quelque chose et non CONTRE. En effet, même si tout le monde est très gris, voire carrément noir, il arrive à faire subsister une part de blanc et donner une touche d’espoir, majoritairement portée par Aaron (), principal protagoniste. Touche d’espoir qui est plutôt la bienvenue, car la bobine enchaîne les drames par paquets de douze, ne donnant guère envie de s’aventurer dans les bas-fonds londoniens (Manor Park, pour être précis, d’où le titre du film).
Autre atout indéniable de la bobine, sa tracklist, elle est composée par son réalisateur (secondé par le slammeur John Cooper Clarke), qui rap la vie des différents intervenants afin de nous les présenter, une idée brillante, augmentant l’intelligence du récit et décuplant l’aspect ludique. Ill Manors ça n’est pas juste une expérience cinématographique, mais aussi la symbiose parfaite d’un style musical et du cinéma (le Bollywood du Rap, le Rapywood), laissant de côté la surabondance d’effets type « clip » façon Tarantino/Ritchie. Même RZA n’aurait pas fait mieux, c’est dire.
Ill Manors c’est donc tout simplement l’un des meilleurs films de moeurs anglo-saxon, suite logique et bien plus puissante de Sket, intelligent, brillamment écrit, interprété, monté, photographié, et aussi la preuve que l’on peut servir un grand film, même lorsque l’on a en poche qu’un budget dérisoire de 100.000 livres. Une véritable boule de nerfs qui mérite d’être vue et appréciée à sa juste valeur, celle d’un produit contemporain et essentiel.

Ill-Manors-Riz-Ahmed

Ill Manors Mr Méchant

En bref...

5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Policier, Drame
Réalisation : Ben Drew
Scénario : Ben Drew
Bande-originale : nc
Durée : 121 min
Année de production : 2012
Sortie pays d'origine : 06/06/2012
Sortie française : 03/04/2013
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : 170.000$
Box-Office : nc
Production : BBC Films, Gunslinger, Film London, Microwave Film, Aimimage Productions
Récompenses : 2 victoires & 4 nominations.
Pays : Royaume-Uni
Site Web : http://www.illmanors.com/
Langue originale : Anglais
Titre original : Ill Manors
Distribution : Riz Ahmed, Ed Skrein, Lee Allen, Mem Ferda
Synopsis : Kirby, ex dealer, vient de sortir de prison, Ed est une tête brûlée, Michelle, une prostituée sous surveillance et le jeune Jack, se trouve empêtré au sein d'un gang local. Chris est déterminé à se venger et Katya cherche désespérément à fuir ce trouble voisinage. Sans oublier Aaron, notre protagoniste, qui essaie juste d'être un type bien...
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Ill Manors - Bande-annonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    1960-s-Horror-Front Le-Matos-feat.-PAWWS-_No-Tomorrow-A-Turbo-Kid-Tale_-Directed-by-RKSS Last-Girl-Standing-fav-02 Batman-Bad-Blood-BRD
  • Derniers articles