Ciné

Publié le 23 novembre 2011 | par Mr Méchant

3

La nuit du chasseur

Parmi les œuvres cultes du cinéma, La nuit du chasseur fait figure de véritable pilier, et est sans conteste l’une des plus belles fusions de tous les éléments qui peuvent faire un bon film.
s’est retrouvé tricard à Hollywood à cause de l’échec commercial de cette production, mais aura malgré tout réussi à faire l’œuvre de sa vie, suscitant la curiosité, qui la rendit rentable au fil des années, et c’est d’ailleurs sans surprise que vous aurez l’occasion de la voir couramment réexploité en salles (et rééditée en DVD/Bluray).
Laughton nous subjugue grâce à la maîtrise visuelle qu’il possède, utilisée de manière intelligente pour nous restituer une des plus beaux essais sur la dualité. Ici tout a son opposé, bien et mal, noir et blanc, âge adulte et enfance, et l’usage de miroirs n’aura pas été oublié. Il est également à noter que le format noir et blanc en est un atout majeur, renforçant ces dualités, et qui n’auraient pas eu le même effet en couleurs, et l’on serait presque tenté de dire qu’il inspira plus tard Franck Miller et son Sin City, les métrages mélangeant toutes deux un genre film noir et western, ainsi que des critiques communes (dont le clergé).
Mais au-delà de ces aspects visuels, qui n’auraient aucun intérêt s’il n’y avait rien à mettre en valeur, de vives critiques sont faites à l’encontre de la religion, mais surtout de l’Homme, et évidemment l’argent. Le prêcheur use de son apparence pour berner les gens, bons croyants, persuadés que l’habit fait le moine, et surtout il les noie dans un océan de paroles, issues de la Bible, et sans cesse détournées afin de servir ses intérêts. En gros, on nous décrit l’Église.
est le véritable maître du film, incarnant ce prêcheur avec une conviction étonnante, légèrement surjouée, alternant entre une facétie presque cartoonesque et une cruauté inquiétante, exactement à l’image du Diable.


Bref, La nuit du chasseur est sans conteste une œuvre inouïe, parfaite, subjuguante, effrayante, nous happant de sa première minute jusqu’à sa dernière. Les métaphores y sont toujours très présentes, que ce soit dans les champs/contre-champs alternant clarté et obscurité, tout comme la chouette attrapant le lapin sans défenses, au crépuscule, et illustrant avec une poésie cruelle le titre de la pellicule.
On n’a de cesse de se remémorer tous ces plans, dont celui à fort contraste lors de l’affrontement chanté de et , tout comme celui de , morte au volant de sa voiture au fond de la rivière, et sans oublier évidemment la poursuite de Mitchum et des enfants dans l’escalier, nous poussant à nous ronger les ongles jusqu’à la chair.
Laughton critique l’Église, l’Homme, et l’argent, mais jamais l’enfance n’est torturée, préservant son innocence, loin des idées Freudiennes, considérant que la cruauté est une des pièces indispensables à la création du surmoi.
Pour conclure, les amateurs de films noirs d’époque, que l’on pourrait aussi qualifier de thrillers, tiendront là une perle et ce serait un crime qu’ils passent à côté. Étonnamment, si les dénonciations sont nombreuses, l’évidente pudeur envers la violence en fait quelque chose qui s’apparenterait à une fable macabre pour enfants. Deux publics, deux visions, qui dit mieux ?
Mention spéciale pour , qui en plus d’interpréter l’un des méchants les plus inventifs, vils et cruels de l’histoire du cinéma, a eu en charge de diriger les enfants, Laughton se sentant extrêmement mal à l’aise à l’idée de le faire. Laughton n’était donc pas le seul maître, et il est tout à fait logique que les mérites soient partagés.

La nuit du chasseur Mr Méchant

En bref...

4.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



  • Un film culte et c’est tout! Il m’avait glacé le sang quand j’étais petit!

    • Dommage que le pasteur soit fréquemment oublié dans la liste des plus grands méchants.

      • J’avais vu une liste y a pas longtemps sur Allocine et il y était ^^

Genre :
Réalisation : nc
Scénario : nc
Bande-originale : nc
Durée : nc
Année de production : nc
Sortie pays d'origine : nc
Sortie française : nc
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : nc
Récompenses : nc
Pays : nc
Site Web : nc
Langue originale : nc
Titre original :
Distribution : nc
Synopsis : nc
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Pas de photos !

La nuit du chasseur - Bande-annonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    70 81 Needlestick-Front Scare-Campaign-2
  • Derniers articles