Ciné

Publié le 1 mai 2011 | par Mr Méchant

1

La quatrième dimension

Hello les Kids !

(Date de sortie cinéma : 1 février 1984 – Date de sortie DVD: 7 novembre 2007 – Titre original : Twilight Zone: The Movie)

Etant un grand amateur de la série La quatrième dimension, ainsi que ses diverses suites (La cinquième dimension et La treizième dimension), il fallait que je me plonge dans le film, ne l’ayant pas vu à l’époque. Enfin film si l’on veut, puisque c’est en réalité un , découpé en 4 parties.
Est-ce que le film sera à la hauteur de la série culte ?

Un premier sketch confronte un homme raciste à sa haine, se voyant successivement transposé dans la peau d’un juif en pleine Shoah, puis celle d’un noir poursuivi par des membres du Ku Klux Klan, puis enfin celle d’un asiatique en pleine guerre du Viêt-nam.
Le second sketch prend place dans un hospice, où les résidents, vivant leurs derniers jours, auront le droit, l’espace d’une nuit, de retomber en enfance.
Le troisième se passe dans une maison où un enfant dispose d’un pouvoir terrifiant qui lui permet de matérialiser ses pensées, et ainsi obtenir de sa famille tout ce qu’il souhaite.
Le quatrième et dernier nous transporte à bord d’un avion, dans lequel un passager panique et croit apercevoir un monstre juché sur l’aile de l’appareil, et tentant de détruire le réacteur.


Si le premier sketch, réalisé par , respecte l’esprit de la série originelle, nous livrant une histoire saupoudrée d’une morale anti-préjugés et anti-guerre, comme , le créateur de la série, aimait nous en servir, la suite se révèle bien moins fidèle. Tout dégringole avec cette débandade de marmots qui font joujou dans l’hospice, nous faisant bien comprendre que nous sommes dans l’univers enfantin de . Enfonçant encore plus le clou, la troisième partie, signée se montre acadabrantesque, le gamin projetant sa soeur dans un dessin-animé et faisant apparaître toutes sortes de créatures en latex, rigolantes, et exaspérantes. La quatrième relève légèrement le niveau, bien que soit à des années lumières de Mad Max et plus proche des Sorcières d’Eastwick.


Bref, La quatrième dimension est une déception, principalement car le public visé n’est pas du tout le même que celui auquel la série s’adressait, composé en majorité de grands ados ou adultes. A l’inverse ici ce sont les enfants qui sont visés, excepté pour le premier sketch, et la farce ressemble finalement plus à un horrifique d’Halloween à regarder en mangeant des pop-corns. Certes ça peut s’avérer sympathique à visionner avec ses enfants, mais l’on est loin des réflexions et angoisses que nous servait la série. Pas une mauvaise production, mais simplement un film à sketch dans l’esprit Landis/Spielberg/Dante (LSD ?), d’ailleurs pas très créatif soit dit en passant.
A noter également qu’une tragédie aura eu lieu sur le tournage, puisque , Renee Chen, et My-ca Dinh Le sont morts accidentellement durant la scène se déroulant au Viêt-nam dans le premier sketch.
Pour conclure, si vous avez vraiment vu tous les épisodes et que vous êtes insatiable, ce film reste à voir, mais n’en espérez pas trop, surtout si vous vous attendiez à quelque chose de vraiment mystérieux. Les enfants y trouveront leur compte, et tiendront là quelque chose de sympathique à regarder pour Halloween, entre Creepshow et Gremlins.
Mention spéciale pour le prologue signé , dans lequel il fait intervenir son comparse (Blues Brothers, Un fauteuil pour deux…) hilarant, mais nous annonçant la couleur dés le début.

La quatrième dimension Mr Méchant

En bref...

Pour conclure, si vous avez vraiment vu tous les épisodes et que vous êtes insatiable, ce film reste à voir, mais n'en espérez pas trop, surtout si vous vous attendiez à quelque chose de vraiment mystérieux. Les enfants y trouveront leur compte, et tiendront là quelque chose de sympathique à regarder pour Halloween, entre Creepshow et Gremlins.

2.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Horreur, Science-fiction
Réalisation : Joe Dante, John Landis, George Miller, Steven Spielberg
Scénario : George Clayton Johnson, John Landis, Richard Matheson, Rod Serling
Bande-originale : nc
Durée : 101 min
Année de production : 1983
Sortie pays d'origine : 24/06/1983
Sortie française : 01/02/1984
Certification US : PG
Certification FR : U
Budget : 10.000.000$
Box-Office : 29.450.919$
Production : Warner Bros.
Récompenses : 1 victoire & 8 nominations.
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Anglais, Français, Allemand, Vietnamien
Titre original : Twilight Zone: The Movie
Distribution : Dan Aykroyd, Albert Brooks, Vic Morrow, Doug McGrath
Synopsis : Quatre épisodes de La Quatrième dimension revisités par quatre grands cinéastes hollywoodiens...
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


La quatrième dimension - Bande-annonce VO

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    34 53 alien-vs-predator-requiem-Front Don-t-Kill-It-Trl-Front
  • Derniers articles