Ciné

Publié le 29 août 2011 | par Mr Méchant

0

Le monde de Barney

Adapté du livre éponyme de Mordecai Richler (auquel le film est d’ailleurs dédié, puisqu’il est mort en 2001), voici Le monde selon Barney, une comédie dramatique avec pour acteur principal , qui venait déjà de briller récemment dans Les Winners, autre production du genre, ou du moins presque. Pas de rencontre qui change la vie, mais malgré tout des erreurs, du pardon, de la rancoeur, de l’humour, en somme un panel très intéressant qui nous est servi dans un triptyque marital passionnant.
La fausse piste du meurtre non élucidé sert de base à ce flashback sur un passé plus ou moins tumultueux, où notre protagoniste cumule les mariages, alors qu’en définitive la finalité de tout cela, bien plus noire, n’aura absolument rien à voir. On ne sombre pas dans le mélodrame de bas-étage, et même si les larmes auront toutes leurs raisons de couler, de nombreux violents éclats de rires seront provoqués tout au long de la bobine, en particulier grâce à Dustin Hoffman, qui y tient un second rôle jubilatoire.

Bref, Le monde de Barney se classe directement dans les meilleures productions du genre, évidemment grâce à son casting de choc, mais surtout grâce à sa narration passionnante et le nombre considérable d’émotions qu’il procure, mises en scène par le biais des trois parties sa vie.
Barney n’est pas un homme merveilleux, il a fait des choses merveilleuses, ainsi que d’autres pas très Catholiques (ou Juives, dans le cas présent), c’est juste un homme, ni plus, ni moins, qui par l’interprétation poignante de Giamatti en devient touchant et grandiose. L’épaulent dans tout cela la direction parfaite signée Richard J. Lewis, qui est bien loin de la série Les experts, ainsi que la photographie, aux couleurs chaudes, assurée par Guy Dufaux, qui s’était illustré avec Les invasions barbares, entre autres.
Les 135 minutes de la bobine pourraient faire peur, mais c’est si bien ficelé que ça file à toute allure, au point que l’on regrette de devoir quitter Barney à la fin de la séance, comme si soudainement il venait de mourir.
On appréciera la présence de , pétillante, , diablement hystérique, , hilarant en junkie, ou encore , le fils de Dustin, qui commence à s’imposer suffisamment pour ne plus se limiter à de la figuration.
Pour conclure, si les récits de vies simples mais narrées de façon enivrante vous plaisent, alors Barney aura toutes les raisons de trouver une place dans votre coeur. Il est possible que les personnes ayant lu le livre soient déçues, mais c’est souvent le cas lors des adaptations cinématographiques; néanmoins, ne connaissant pas le matériel original, il me serait impossible d’en faire la comparaison. A vous de trancher.
Mention spéciale pour , qui une nouvelle fois fait d’un film SON film, et s’impose comme étant l’un des acteurs les plus en vogue et les plus prometteurs du moment. On en redemande !

[rating:8]

Le monde de Barney Mr Méchant

En bref...

4


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Comédie, Drame
Réalisation : Richard J. Lewis
Scénario : Michael Konyves
Bande-originale : Pasquale Catalano
Durée : 134 min
Année de production : 2010
Sortie pays d'origine : 18/02/2011
Sortie française : nc
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : 30.000.000$
Box-Office : 8.454.301$
Production : Serendipity Point Films
Récompenses : Nominé pour 1 Oscar. Ainsi que 18 victoires & 17 nominations.
Pays : Canada, Italie
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Barney's Version
Distribution : Paul Giamatti, Macha Grenon, Paul Gross, Atom Egoyan
Synopsis : Barney Panofsky, un homme apparemment ordinaire mène une existence extraordinaire. Sa première femme Clara, est une rousse incendiaire, infidèle et libre d’esprit… La seconde "madame P." est une riche princesse juive préoccupée par son paraître. Miriam sa troisième épouse, deviendra la mère de ses deux enfants et l’amour de sa vie. Barney est soupçonné d’avoir assassiné Boogie, son ami qu’il admire. Sa disparition entraîne Barney dans le dédale de sa vie…
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Le monde de Barney - Bande-annonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    19 dark-skies-front needlestick-killer pre-alpha
  • Derniers articles