Action

Publié le 8 avril 2011 | par Mr Méchant

3

Mortal Kombat Destruction Finale

Kitsch Kombat.

(Date de sortie Bluray : 1er avril 2011 – Titre original : Mortal Kombat: Annihilation)


Plaisir coupable, épisode 2. En plus de Mortal Kombat premier du nom, Metropolitan Filmexport nous propose également l’édition Bluray de Mortal Kombat Destruction Finale, permettant aux fans de remplir d’un coup leur collection.
Rien ne va plus sur Terre. Après que nos héros aient vaincu Chang Tsung lors du dernier tournoi, Shao-Kahn (), usant de tricherie, fait fusionner la Terre et l’Outre-monde. Assaillis par d’innombrables ennemis, et pas encore prêts à les affronter, notre fine équipe devra se replier pour trouver du renfort, et parfaire leur entraînement pour renvoyer Shao-Kahn et ses sbires dans leur dimension.


Ce qui gène dés le début de ce Mortal Kombat, c’est que , le remplaçant de , abandonne le parti-pris de ne pas user de boules de feu pour à l’inverse s’en servir un peu beaucoup trop. Autre point noir, il tente de créer une trame bien trop complexe pour ce genre de production, et surtout sans intérêt, cassant littéralement le rythme linéaire, mais efficace, du premier opus.
On pestera également devant des effets-spéciaux voulant aller trop loin, nous montrant des créatures démoniaques toutes plus ridicules les unes que les autres (en particulier lorsque Jax se bat contre un vilain monstre mal-foutu en images de synthèse), ainsi que des décors fleurant le carton pâte et les incrustations ignobles, et ceci sans compter les transformations hideuses de Liu Kang et Shao-Kahn en créatures gigantesques lors leur affrontement final.
Néanmoins, malgré ces handicaps, Leonetti réussit à nous proposer des combats habilement chorégraphiés, que ça soit celui de Liu contre Smoke, Scorpion contre Sub-Zero, Jax/Sonya contre Cyrax, ou encore celui de Rayden contre les deux ninjas. Une nouvelle fois l’éclectisme est de mise, nous proposant des morceaux tous choisis judicieusement et rythmant les combats à merveille, que ça soit du Rammstein, du Megadeth, du Future Sound of London, du Lunatic Calm et j’en passe et du meilleur.
L’humour reste quant à lui dans la veine premier, quoique plus idiot, mais suivant la logique de ce que l’on attend de ce genre de défouloire.


Bref, Mortal Kombat Destruction Finale est indubitablement une des autres figures du plaisir coupable, même s’il se révèle bien inférieur au premier opus, et disposant d’un final loin de nos attentes. On aurait aimé moins de coups spéciaux et plus de corps à corps, mais le plaisir est trop grand pour bouder cette production. On attend hélas toujours une suite, sans cesse repoussée, mais que les fans se réjouissent, une web/tv série sera lancée le 12 avril, suite au court-métrage buzz créé par Kevin Tancharoen (réalisateur du long-métrage Fame).
Pour conclure, les amateurs du premier épisode trouveront là une bonne continuité à la saga, et ce même malgré ses défauts. Ceux qui aiment les bons films de castagne seront satisfaits, tout du moins s’ils vont au-delà de la trame sans intérêt et des quelques combats mal vus.
Mention spéciale pour , icône du méchant absolu (et je sais de quoi je parle…), que l’on a déjà dû voir dans ces centaines de films (et surtout téléfilms), mais plus particulièrement en tant que vilain tueur d’extra-terrestres dans la série X-Files. Ici il arrive à sa consécration, en temps qu’empereur de l’Outre-monde, et ça c’est quand même vachement plus original qu’une statuette en or !

Côté technique :

Durée : 1h35
Langues : Français/Anglais
Sous-titres : Français
Format Image : 1.78 Format respecté/1920x1080p
Son : Français 5.1 DTS HD Master Audio/Anglais 5.1 DTS HD Master Audio

Suppléments :
La bande-annonce du nouveau jeu vidéo

[rating:5]

Mortal Kombat Destruction Finale Mr Méchant

En bref...

2.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Aventure, Fantastique
Réalisation : John R. Leonetti
Scénario : Joshua Wexler, Lawrence Kasanoff
Bande-originale : nc
Durée : 95 min
Année de production : 1997
Sortie pays d'origine : 21/11/1997
Sortie française : 04/02/1998
Certification US : PG-13
Certification FR : nc
Budget : 30.000.000$
Box-Office : 51.376.861$
Production : New Line Cinema, Threshold Entertainment
Récompenses : nc
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Mortal Kombat: Annihilation
Distribution : Robin Shou, Talisa Soto, James Remar, Sandra Hess
Synopsis : À peine revenus sur la Terre, victorieux du Mortal Kombat, les guerriers humains reunis par Rayden, le dieu du tonnerre et des eclairs, déchantent : le ciel se déchire et de sombres créatures en descendent. À leur tête, l'empereur d'Outremonde, Shao-Kahn lui-même.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Mortal Kombat Destruction Finale - Bande-annonce VOST

Loading the player...

Mortal Kombat Destruction Finale - Bande-annonce VF

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    85 Turbo-Kid-Prequel-Front The-Herd-Front The-Monster-Review-Mom-Daughter
  • Derniers articles