Ciné

Publié le 21 août 2012 | par Mr Méchant

0

My Best Men

, qui nous avait servi le sublime Priscilla, folle du désert nous revient avec une mariée à un zeste de romance, ce qu’il avait déjà fait en 2008 avec Un mariage de rêve. Grosse différence, la farce est cette fois-ci bien plus ancrée dans le burlesque façon humour potache. Ecrite par , qui quant à lui avait déjà opéré dans le registre délire lors de réunion familiale avec Joyeuses funérailles (ainsi que son remake version black, Panique aux funérailles), cette pochade n’est rien d’autre que la mise à mort de l’humour anglais, sacrifié sur l’autel de la sauce grasse typée américaine. On a le droit à tout, les potes qui chopent de la weed et embarquent la coke d’un dealer, puis la récupération de celle-ci dans la merde d’un mouton qui a bouffé tous les pochons, sans oublier le moment où tout se barre en couilles et pousse notre couple à se séparer. Non, rien de tout cela ne nous est épargné, et bien que certains des gags réussissent à faire mouche, nous avons l’affreuse impression de regarder un mélange comprenant American Pie 3 (mariage + récupération dans le caca), Very Bad Trip (la gueule de bois), Date Limite (la mascotte), Serial noceurs (la belle-mère déjantée) et Mon beau-père et moi (le beau-père dictateur), et franchement cela nous offre un produit d’une prévisibilité absolue composé de gags éculés.

Il ne faudra d’ailleurs pas oublier l’ajout d’un semblant de Bienvenue chez les Ch’tis, la farce reposant aussi beaucoup sur le choc des cultures anglaises et australiennes. Encore une fois ça fonctionne au début, puis c’est l’écoeurement de voir autant d’influences aussi médiocres composer une bobine censée être la anglaise de l’été, alors qu’elle n’est ni plus ni moins qu’un attrape-couillons gonflé de mauvaises blagues et n’ayant d’anglais que l’accent. D’ailleurs il semblerait que bien que les anglais aient conservé leur accent en se rendant en ils aient en revanche oublié leur humour en franchissant la Manche.
My Best Men n’est donc qu’un remake inavoué d’Un mariage de rêve, l’anglais n’épousant plus une américaine mais une australienne. A cela on ajoutera un casting qui fait pâle figure à côté de la précédente production, et finalement on en sortira avec le seul souvenir d’avoir vu un mec enfourner son bras dans le cul d’un mouton avant de finir couvert de merde. Le public américain devrait en raffoler, nous déjà moins…

My Best Men Mr Méchant

En bref...

1.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Comédie, Romance
Réalisation : Stephan Elliott
Scénario : Dean Craig
Bande-originale : nc
Durée : 97 min
Année de production : 2011
Sortie pays d'origine : 26/01/2012
Sortie française : 08/08/2012
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : 12.468.389$
Box-Office : 29.007.412$
Production : Screen Australia, Quickfire Films, Screen NSW, Parabolic Pictures, Stable Way Entertainment
Récompenses : 2 nominations.
Pays : Australie, Royaume-Uni
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : A Few Best Men
Distribution : Laura Brent, Xavier Samuel, Kris Marshall, Kevin Bishop
Synopsis : David, la trentaine, quitte Londres pour l’Australie où il va épouser Mia, la femme de sa vie. Dans un élan de solidarité masculine, Tom, Graham et Luke, ses trois meilleurs amis, l’accompagnent au mariage. Ils seront ses témoins et donneront à l’expression « pour le meilleur et pour le pire » une connotation très personnelle…
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


My Best Men - Bande-annnonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    16 40 88 Himeanoru-Trl-Front
  • Derniers articles