Ciné

Publié le 26 juillet 2012 | par Mr Méchant

8

My Soul to Take

c’est l’un des maîtres de l’, ayant créé un des tueurs les plus mythiques, Freddy, avant de s’effondrer durant les années 90 avec la saga Scream, puis s’enfoncer encore plus avec son Cursed. Red Eye fut néanmoins là pour remonter le niveau, Wes s’étant écarté de son genre de prédilection pour davantage lorgner vers le thriller. Puis la suite on s’en rappelle très bien, c’est le déterrement de sa vieille licence Scream, ultime bastion permettant de faire revenir le réalisateur sur les devants de la scène, en plus de remplir les salles sans trop se creuser pour la création de nouveaux personnages.
Néanmoins Wes avait entre-temps écrit et réalisé ce My Soul To Take, un an avant Scream 4, bobine surfant sur le teen slasher à la sauce paranormale, plus proche de Freddy que de Ghostface. My Soul To Take montrait dès ses premières secondes un retour au gore également très prononcé, ça gicle dans tous les sens, souvent proche du grand guignol avec des carotides expulsant de généreuses gerbes de plasma. Du spectacle pas forcément très imaginatif, mais le tout étant relativement bien assuré côté technique il n’en fallait pas plus pour satisfaire l’amateur du genre. Puis Wes nous poignarde une énième fois en nous balançant 16 ans dans le futur, où le tueur va revenir du monde des esprits pour s’en prendre à des ados. Mais pourquoi Wes ??? Pourquoi faire des films interdits aux moins de 18 ans qui racontent des histoires de pubères ? Pourquoi ne pas avoir fait évoluer ton style avec les années ni délaissé les ados pour les adultes ? (cf Vendredi 13 qui l’avait fait pour donner un second souffle à la saga et suivre son public)

Et puis s’il n’y avait que ça… Non, Wes nous aguiche avec une introduction jouissivement gore pour mieux nous en priver ensuite. Finalement on se retrouve à suivre une bande de petits cons qui n’ont pas suivi la moindre formation en comédie et qui paradoxalement essaient de jouer la schizophrénie, ce qui est totalement insupportable. Malgré un aspect paranormal qui aurait pu être utilisé à bon escient, Wes l’oublie et nous sert une énième version de Scream honteusement maquillée. En définitive on voit des ados mourir (sans gore, ne l’oubliez pas), comme ce sont des patates on n’en a rien à braire, et toute l’intrigue repose sur un « – c’est toi le tueur ! – mais non c’est pas moi, c’est toi ! Moi j’étais dehors, mais ça doit être Andy parce que il était parti chercher ses chaussons qui étaient près de la table à repasser en face de la porte de dehors – ah ah ! Mais toi aussi t’étais prêt d’une porte qui donnait sur dehors ! ». Insupportable, et surtout affreusement prévisible comme toujours chez le cinéaste.
Le mythe veut que tourne des bobines inspirées de ses cauchemars. Wes a non seulement des cauchemars d’adolescent — et a fortiori merdiques — mais affectionne également beaucoup les étudiantes en jeans 2 tailles en dessous. En plus de passer pour un vieux dégoutant le septuagénaire salope son statut de maître du genre. Craven, Carpenter, Argento, il faudrait penser un jour à accorder l’euthanasie aux légendes du cinéma.

My Soul to Take Mr Méchant

En bref...

0.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



  • Je n’aurais pas mis une aussi mauvaise note , bien qu’il m’avait très déçu aussi. A vrai dire même si je l’ai vu il y a 2 mois maximum , il n’y a que 4 chose qui m’ont marqués : l’introduction est relativement réussie , les meurtres sont une insultes aux amateurs de genre , les personnages sont des clichés ambulants et enfin pour finir sur une note assez positive : on a du mal à deviner qui est le tueur.

    • Mr_Mechant

      Chez Craven le tueur a toujours une tête d’abruti et le gentil une tête de puceau.
      J’ai même été affreusement déçu par cet happy end de merde, d’ailleurs affreusement abrupte. Hop c’est fini générique rentrez chez vous les connards !

  • Marvelll

    En même temps, un film qui presque un an à sortir en France, hum, hum. Toutefois le plus grand mystère, ça reste: « au cinéma? sérieux? »…

    • Marvelll

      Eh, on peut pas modifier son com… Bon ben je signale qu’il manque un « met » entre le « qui » et le « presque ».

    • Mr_Mechant

      Plus d’un an vu qu’il date de 2010. D’ailleurs je comprends pas qu’il soit sorti en 3D aux States. D’où l’intérêt ? La mise en scène est plate et rien vole vers la caméra… Encore une utilisation abusive du terme.
      D’ailleurs je me suis rematé My Bloody Valentine et je l’ai trouvé moins mauvais que la première fois, même plutôt bon d’ailleurs, surtout lorsqu’on le voit en 3D. C’est comme Hell Driver, ça va à l’essentiel sans faire dans la finesse, ça saigne à mort et t’as plein d’effets sympa de 3D. Au moins on en a pour son argent, pas comme avec cette prétentieuse merde qu’est My Soul to Take.

  • 20136520

    Lol t’a critique me fais doucement rigoler tu parle tres mal de ce film et de son realisateur mais d’aprer moi scream 4 n’est pas une horreure cinématographique au contraire, en attendent wes a fais de bon film et soit dis en passant c’est fais pas mal de tune on peut le dire alor que toi tu critique des film sur un site miteux et ca sa s’absente de commentaire. Salut!

    • Mr_Mechant

      Comme ton orthographe.

Genre : Horreur, Fantastique, Thriller
Réalisation : Wes Craven
Scénario : Wes Craven
Bande-originale : nc
Durée : 107 min
Année de production : 2010
Sortie pays d'origine : 08/10/2010
Sortie française : nc
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : 25.000.000$
Box-Office : 19.829.957$
Production : Relativity Media, Rogue
Récompenses : 1 nomination.
Pays : États-Unis
Site Web : http://www.iamrogue.com/mysoultotake
Langue originale : Anglais
Titre original : My Soul to Take
Distribution : Max Thieriot, John Magaro, Denzel Whitaker, Zena Grey
Synopsis : Dans la petite ville de Riverton, Massachusetts, un serial killer a juré de revenir assassiner les sept enfants nés la nuit sanglante où il a été assassiné. Seize ans plus tard, il semble bien être de retour pour exécuter sa vengeance mais avait-il finalement survécu à cette nuit d'horreur ou bien s'agit-il du tueur réincarné dans l'un des sept enfants devenus adolescents ?
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


My Soul to Take - Bande-annonce VF

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    50 92 ciChsT1WbYv7CR0PCybMqg6fTB3 turbo-kid
  • Derniers articles