Action

Publié le 4 septembre 2012 | par Mr Méchant

0

Painted Skin: The Resurrection

Hua pi, ou Painted Skin, la légende du démon-renard-vampire chinois revient, pour le plus grand plaisir des amateurs de fresques romantiques à base d’amour impossible.
La direction passe cependant des mains de Gordon Chan à celles de , guère acclamé pour son médiocre The Butcher, the Chef, and the Swordsman, et à cent lieues de l’esprit de Painted Skin. En revanche pour le casting la carte de la sécurité a été jouée, et nous retrouvons le sublime duo du premier opus, à savoir en démon et en princesse. La première reprend son rôle, alors que la seconde quant à elle interprète à nouveau une princesse, mais pas la même (ce qui crée une certaine confusion au début).
Point également important, le budget est passé du simple au double, permettant à la production de se sentir moins étriquée que dans ses 10 millions de dollars. Mais est-ce une aide ou un handicap ? Nous sommes en droit de nous le demander car si le premier opus optait pour des CGI minimalistes et avait plus recourt à des effets et maquillages sortis de théâtres chinois, celui-ci n’y va pas avec le dos de la cuillère avec les modèles en trois dimensions (d’ailleurs le film est en relief). Certains sont assez laids mais heureusement assez peu exposés (l’ours par exemple, néanmoins plus « réussi » qu’il ne le paressait dans la bande-annonce), puis d’autres, même si techniquement pas toujours au point, ont l’avantage d’être contrebalancés par une direction artistique de toute beauté (costumes, décors, maquillages…) et des plans toujours plus enchanteurs. Au panthéon figurera l’envole du démon-oiseau, d’une beauté lyrique sublime faisant transpirer les glandes lacrymales.

D’ailleurs ça les larmes vont couler, la formule étant similaire au premier volet tout en étant différente. Plus question de voler le mari, car ce sont les deux femmes qui se rapprochent d’abord, toutes deux voulant prendre la place de l’autre, chacune haïssant sa condition, la princesse étant partiellement défigurée, et l’autre condamner à faire quelque chose qu’elle réprouve, se nourrir de coeurs d’hommes, ce qui nous vaudra une pléiade de moments intimistes d’une touchante beauté.
Une bonne variation de la légende, certes pas très originale, mais une nouvelle fois portée par deux actrices d’un talent immense, en plus de passages étant parmi les plus beaux du cinéma romantique, dont le héros sacrifiant sa vue afin de prouver à sa bienaimée qu’il se moque des apparences.
Certains points ont été également améliorés, comme le chasseur de démons, cette fois-ci incarné par ne s’embourbant pas dans les pitreries comme son homologue du premier opus, Betty Sun.
Les amateurs de combats resteront quant à eux un peu sur leur faim. Pas vraiment de wushu, le tout régresse par rapport au précédent volume, et hormis une ou deux batailles (servant majoritairement à mettre en avant le côté héroïque du personnage de ), nous avons clairement affaire à une bobine davantage destinée au coeur d’artichaut plus qu’au maniaque de chinois qui s’entretuent (même s’il y a quand même pas mal de morts à la fin…).
Ce Painted Skin: The Resurrection est donc une surprise relativement appréciable, bien qu’inférieure à son prédécesseur. L’histoire a une fâcheuse tendance à broder pour s’étirer jusqu’à 130 minutes et se vendre comme une grande épopée, rendant la première partie légèrement laborieuse à suivre, se résumant à un enchevêtrement de sous-trames.
La seconde est quant à elle très clairement aboutie, et les deux romances réussissant à faire mouche sans se gêner l’une l’autre, permettant à la bobine de laisser un souvenir plus que savoureux.

Painted Skin: The Resurrection Mr Méchant

En bref...

3


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Fantastique, Fantastique, Romance
Réalisation : Wuershan
Scénario : Ran Ping, Ran Jia-Nan
Bande-originale : nc
Durée : 131 min
Année de production : 2012
Sortie pays d'origine : 17/08/2012
Sortie française : nc
Certification US : NOT RATED
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : nc
Récompenses : 5 victoires & 7 nominations.
Pays : Chine
Site Web : http://wellgousa.com/theatrical/painted-skin-2
Langue originale : Chinois, Thaï
Titre original : Painted Skin: The Resurrection
Distribution : Xun Zhou, Kun Chen, Wei Zhao, Mi Yang
Synopsis : L’intrigue se situe aux alentours des dynasties Qin et Han, et commence avec l’attaque d’un camp de banditsdans le desert par le Général Wang Sheng et ses hommes. Pendant l’opération, le militaire porte secours à Xiao Wei, une jeune femme faite prisonnière. Celle-ci tombe immédiatement amoureuse. Wang décide de l’emmener avec lui et de la traiter comme sa propre soeur. Mais Xiao Wei semble espérer bien plus, même si l’élu de son cœur est déjà marié à l’humble et pieuse Pei Rong. Des évènements étranges se produisent peu à peu dans la ville, notamment des décès à répétitions d’hommes dont on a subtilisé le coeur. Pei Rong suspecte rapidement Xiao Wei d’aimer son mari, mais également de ne pas être celle qu’elle prétend. C’est alors qu’elle décide d’avertir Pang Yong, un ami proche et guerrier redoutable.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    6 49 Heroes-Reborn-coffret-news-Front Green-Room-Front
  • Derniers articles