Ciné

Publié le 12 avril 2012 | par Mr Méchant

0

Red Kingdom Rising

Après trois courts, Navin Dev s’essaie pour la première fois sur le terrain du long-métrage, et quitte à s’embarquer dans une épopée, autant s’inspirer de celle d’Alice. Malheureusement, comme cela avait été dit dans la récente critique d’Alyce, les adaptations libres du roman de Lewis Carroll ont été dernièrement si nombreuses que la coupe est plus que pleine, ce qui avait toutes les raisons d’éveiller un tas d’appréhensions vis à vis de ce Red Kingdom Rising. Malgré tout cela, cette production a pour elle de s’aventurer sur un terrain bien plus glauque que toutes les précédentes, et même si le viol reste le moteur de l’oeuvre, tout comme dans Sucker Punch, le visuel oscillant entre du Guillermo del Toro, du Tarsem Singh, du Clive Barker et du ghost-story old-school à l’Anglaise façon Hammer réussit à sortir l’ensemble du déjà-vu, et surtout du tout public. Un pari qui n’était pas forcément gagné, la difficulté à travailler costumes, décors et photographie pour une production indépendante étant bien trop grande, et souvent comblée par des artifices aguicheurs et faciles (cependant les instants gores sont bien présents, que ça soit par le biais d’un cordon ombilical fait d’une chaîne recouverte de pointes barbelées, ainsi que quelques éviscérations). Puis s’ajoute à cette réalisation Emily Stride, l’héroïne, qui vient s’inscrire parmi les meilleures Alice portées à l’écran, son jeu étant convainquant de bout en bout, de même que celui de son guide, une autre Alice, interprétée par la jeune et talentueuse Etalia Turnbull.
En somme ce Red Kingdom Rising s’avère être un premier essai prometteur, bien qu’imparfait. En effet, si l’histoire reste intéressante à suivre, son scénario a tendance à laisser place à un peu trop de blancs, ce qui a le mauvais effet de casser légèrement le rythme global. Un défaut bien plus gênant, le travail fait sur le son, les voix étant plus faibles que la musique et effets sonores; ça ne posera pas de gros problèmes si vous habitez en maison, mais en appartement votre caisson de basse retentira lors des instants forts, vous obligeant à jongler avec votre télécommande (ceci dit la version qui nous a été étant un DVD screener il est impossible de dire si le tout était définitif ou prévu comme tel avant d’aller sous presse).
Quoiqu’il en soit, plutôt que faire durer inutilement sa pellicule, Dev a décidé de la limiter à son strict nécessaire afin d’éviter toute forme d’ennui (elle ne dure que 73 minutes). Un bon choix, car ça n’est pas la quantité qui compte mais la qualité, et si l’on décidait d’amputer tous les films des passages inutiles il y en aurait un fort pourcentage qui n’excéderait pas les 45 minutes. A voir, que vous soyez fan ou non du roman de Carroll.

Red Kingdom Rising Mr Méchant

En bref...

3.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d’Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l’occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Horreur
Réalisation : Navin Dev
Scénario : Navin Dev
Bande-originale : nc
Durée : 73 min
Année de production : 2014
Sortie pays d'origine : 28/04/2014
Sortie française : nc
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : nc
Récompenses : nc
Pays : Royaume-Uni
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Red Kingdom Rising
Distribution : Emily Stride, David Caron, Silvana Maimone, Etalia Turnbull
Synopsis : A troubled young woman must finally come to terms with her horrific past as she is propelled through dreams into the terrifying fairytale world of the Red Kingdom where she encounters figures reminiscent of her memories and fears.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Red Kingdom Rising - Bande-annonce VO

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    87 gallowwalkers The-Monster-Review-Shhh 2-Lava-2-Lantula-Team
  • Derniers articles