Ciné

Publié le 24 août 2010 | par Mr Méchant

2

Suck

Voilà un petit moment que l’on avait rien eu de neuf côté vampires, si ce n’est à la télé avec True Blood, à l’opposé du cinéma où le saga Twilight, même si elle continue à se vendre, repousse les abîmes de la médiocrité. Pour noircir encore plus le tableau, voici que Friedberg et Seltzer, les deux comparses déjà responsables des immondices qu’étaient Date Movie, Epic Movie, Spartatouille et Disaster Movie, nous sortent une parodie de Twilight, Vampires .
En somme le mythe du vampire est arrivé au pire qu’il pouvait atteindre dans l’histoire du cinéma et l’on attend désespérément tout film pouvant lui rendre ne serait-ce qu’un peu de sa noblesse. C’est donc avec un intérêt tout particulier que je me suis intéressé à , notamment grâce à son casting de choix, réunissant un bon paquet de stars du punk/rock, dont , , , et . Certes ça ne fait pas un film, mais il faut avouer que ça met en appétit et éveille la curiosité.


est d’abord un road-movie, suivant la tournée d’un petit groupe de rock, les Winners, qui à l’opposé de leur nom n’ont pas du tout de succès. Joey () est le leader du groupe, mais se verra vite éclipsé par sa bassiste, Jennifer (), devenant soudain un atout charismatique, et ce après qu’elle ait été mordu par un vampire. Pas facile de bouffer groupies et quidams pendant la tournée, si bien que le reste du groupe se rendra compte du nouvel état de Jennifer. A leur tour ils voudront eux aussi être vampirisés pour obtenir le succès, à l’exception de Joey, qui veut mériter son succès pour sa musique et non pour la fascination qu’inspirent les vampires.
Tout semblera bien se passer pour eux, gloire et richesse étant au rendez-vous, mais c’est sans se douter que Van Helsing (Sir ) est à leurs trousses et bien décidé à les exterminer.


Le film étant une toute petite production canadienne, il y a fort à parier qu’il n’impressionnera personne par ses effets-spéciaux, étant très discrets, même si quelques scènes gores se révéleront sympathiques. , le réalisateur, a en revanche choisit de se concentrer sur l’histoire et l’aspect de l’oeuvre et nous sert un film qui amusera ceux qui s’attendent à un B-movie sympathique et sans prétentions. Certains passages s’avèrent particulièrement hilarants, comme l’interview du groupe par qui se fout joyeusement de leurs gueules, ou encore le concert de , leader de Secretarie of Steak, groupe de rednecks qui se font balancer des steaks pendant leurs concerts.
Mention spéciale pour qui tient un rôle de Prince des Ténèbres qui lui va on ne peut mieux et qu’il interprète à la perfection.

[rating:7.5]

Suck Mr Méchant

En bref...

3.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d’Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l’occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Comédie, Horreur, Music
Réalisation : Rob Stefaniuk
Scénario : Rob Stefaniuk
Bande-originale : nc
Durée : 91 min
Année de production : 2009
Sortie pays d'origine : 05/02/2011
Sortie française : 28/09/2010
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : nc
Récompenses : 2 nominations.
Pays : Canada
Site Web : http://www.suckthemovie.com/
Langue originale : Anglais
Titre original : Suck
Distribution : Rob Stefaniuk, Jessica Paré, Paul Anthony, Mike Lobel
Synopsis : Suck est un « road movie » qui raconte l’histoire d’un groupe rock, The Winners, qui est prêt à tout pour devenir populaire, et qui voit enfin la lumière au bout du tunnel lorsque leur bassiste, la jolie Jennifer est transformée en vampire. L’attrait qu’elle exerce sur les autres (et surtout le public) pousse les autres membres du groupe à vouloir devenir comme elle, ce qui contrarie le leader du band Joey, aussi l’ancien petit ami de Jennifer, qui ressent encore de l’affection pour elle.Un chasseur de vampires, est sur leurs traces, alors que le groupe voyage de Montréal à New York en passant par Toronto et d’autres villes du Canada et des États-Unis.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    The-Slayers-Front Bite-news-Front landmine_goes_click_2 grudge-sadako
  • Derniers articles