Ciné

Publié le 11 février 2011 | par Mr Méchant

3

Tamara Drewe

Elle va vous faire craquer.

(Date de sortie DVD/Bluray : 2 février 2011)


Petite perle produite par le UK Film Council, Tamara Drewe est tout ce que l’on pourrait attendre d’une à l’anglaise. Humour piquant, répliques cinglantes, situations inattendues, en somme tous les ingrédients de la réussite. Autre fait non négligeable, le long-métrage est dirigé par , réalisateur du fabuleux Les Liaisons Dangereuses.
Tamara Drewe (), jeune femme disgracieuse à cause d’un nez protubérant, et maintenant journaliste, revient dans son village natal après avoir subit une opération de chirurgie esthétique, et devient la source d’intérêt des hommes locaux, semant malgré elle la zizanie. Sortant avec une star du rock passée dans le coin pour un concert, elle provoquera également la jalousie de deux jeunes adolescentes qui feront tout pour compliquer encore plus les choses.


De prime abord, le synopsis pourrait paraître banal, le concept du laideron devenant princesse ayant été largement exploité, mais grâce à une alchimie prenant plutôt bien, le film sait créer son originalité et renouveler le genre. D’ailleurs plutôt que de se concentrer uniquement sur le personnage de Tamara et sa plastique — oh combien — parfaite (comme le ferait n’importe quel film américain), le réalisateur choisit de s’intéresser aux personnes qui subissent son influence (ou du moins l’influence de sa présence) ainsi qu’aux situations que cela provoque. Qui plus est, le milieu sélectionné s’avère original, l’histoire se centrant sur une communauté d’écrivains, tous très différents, et qui regorgeront d’inspiration pour s’envoyer des saloperies à la gueule, et ce pour notre plus grand bonheur, nous faisant nous gausser joyeusement.
Plus étonnant encore, ce sera finalement une des adolescentes qui se montrera la plus vindicative, mettant tout en oeuvre pour pourrir la vie de Tamara, afin d’espérer avoir le beau rocker rien que pour elle, et arriverait presque à voler la vedette, l’interprétation de étant d’une incroyable justesse.


Côté mise en scène tout le monde est parfaitement dirigé, on regrettera simplement un début un peu mollasson, étirant inutilement le film et qui aurait gagné à être réduit, mais ne pinaillons pas, on a déjà vu bien pire, et on mettra ça sur le compte d’un léger problème de passage à l’écran de la graphic novel dont il s’inspire (écrite par ).
On appréciera également la superbe bande-originale, composée par Alexandre Desplat, connu notamment pour avoir composé celle de L’étrange histoire de Benjamin Button, et plus récemment celle de Le discours d’un roi.
Bref, Tamara Drewe est une très bonne , probablement la meilleure figurant dans les sorties du mois, et il serait dommage de passer à côté d’un aussi bon moment de jubilation. Comportant également des moments tragiques, le sourire ne nous quitte cependant jamais, de la même manière qu’avec par exemple Quatre mariages et un enterrement. Jamais salace, jamais vulgaire, Tamara Drewe sait se montrer intelligent, nous faisant rire au travers d’un humour toujours fin, méchant, et flirtant allègrement avec le pince-sans-rire.


Pour conclure, si vous adhérez à l’humour anglais et ses jurons so-british, et plus particulièrement si l’action prend place dans le milieu assez fermé des écrivains, vous dévorerez ce scone avec un appétit vorace. Rajoutons à cela des situations proches des productions signées Woody Allen, en bien plus punchy et rock’n’roll et nous montrant que Frears sait se sentir autant à l’aise dans l’adaptation d’épistolaire dramatique que de graphic novel sentimentalo-humoristique.
Mention spéciale dure à décerner, le film étant composé de pleins de petites scènes savoureuses, mais je pense que ma préférée serait celle de l’ado s’imaginant être transformée en femme par son musicien bellâtre. Tout simplement hilarant.

[rating:7.5]

Tamara Drewe Mr Méchant

En bref...

3.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Comédie, Drame, Romance
Réalisation : Stephen Frears
Scénario : Moira Buffini
Bande-originale : Alexandre Desplat
Durée : 107 min
Année de production : 2010
Sortie pays d'origine : 10/09/2010
Sortie française : 18/05/2010
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Ruby Films, BBC Films, Notting Hill Films, UK Film Council, WestEnd Films
Récompenses : 4 victoires & 3 nominations.
Pays : Royaume-Uni
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Tamara Drewe
Distribution : Gemma Arterton, Roger Allam, Bill Camp, Dominic Cooper
Synopsis : Avec son nez refait, ses jambes interminables, son job dans la presse people, son aspiration à la célébrité et son talent pour briser les cœurs, Tamara Drewe est l'Amazone londonienne du XXIe siècle. Son retour au village où vécut sa mère est un choc pour la petite communauté qui y prospère en paix. Hommes et femmes, bobos et ruraux, auteur de best-sellers, universitaire frustré, rock star au rancart ou fils du pays, tous sont attirés par Tamara dont la beauté incendiaire et les divagations amoureuses éveillent d'obscures passions et vont provoquer un enchaînement de circonstances absurdes.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Tamara Drewe - Bande-annonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    5 Landmine-Goes-Click-Review-Front The-Butcher The-Darkness-Fear
  • Derniers articles