Action

Publié le 26 novembre 2011 | par Mr Méchant

4

Tekken Blood Vengeance

Y’en a marre de toutes ses adaptations Hollywoodiennes de blockbusters du jeu-vidéo. Laissons donc les studios instigateurs reprendre les rennes et nous faire de bons films comme Resident Evil Degeneration… Ah non… C’était pas du tout bon ça. Bon, alors laissons Namco/Bandai chapeauter son Tekken, et voir ce que ça donne… Hélas même constat, c’est franchement pas au top. Pourtant tout commençait bien avec un joli fight entre Nina et Anna au milieu d’une explosion titanesque, mais malheureusement c’est à peu près tout ce que l’on aura à se mettre sous la dent pendant la première heure.
Ling, notre jeune apprentie espionne est envoyée dans un collège pour surveiller un beau jeune-homme immortel qui n’arrête pas de sauter du toit du bahut pour se suicider (bonjour la débilité, et en plus de ça il tombe des fois sur des gens, chapeau l’artiste). Se liant d’amitié avec Alisa, une collégienne, nos deux demoiselles passeront leur temps à discuter, encore et toujours, caméra à hauteur de poitrine ou du bas du dos, sans cesse accompagnées d’un panda (les pandas sont autorisés dans les collèges Japonais, vous ne le saviez pas ?), et le tout s’enlise dans quelque chose d’aussi cul-cul qu’un épisode de Barbie, ça fait envie avouez-le… Finalement il faudra attendre la dernière demi-heure pour une rencontre de la famille Mishima et qu’enfin ça tape. Mais comme la production avait pour but de nous servir une histoire sans queue ni tête, elle a décidé de faire à peu près pareil avec ses combats, si bien que l’on se demande qui tape qui dans cet imbroglio visuel. Dommage car en dehors de cela la modélisation et l’ des personnages était très satisfaisante.


Bref, Tekken Blood Vengeance réussit à être plus mauvais que l’adaptation cinématographique, ce qui relève du tour de force. Bon, il faut bien avouer que ce dernier gagnait des galons grâce à son côté nanar, mais au moins il divertissait, ce que ne fait absolument pas ce Blood Vengeance. On se demande quel était le public visé, car nous proposer deux collégiennes en tant que protagonistes était soit fait pour attirer les demoiselles, soit les vieux pervers. C’est d’ailleurs le premier groupe qui sera davantage satisfait, tant le récit s’embourbe dans le kromimi idiot et totalement dénué de sens, avec des larmes qui raniment la jeune fille robot HS, ou encore un panda qui regarde la télé et joue avec les enfants.
Pour conclure, si vous espériez assister à un tournoi bestial, il n’y en aura pas, et vous aurez encore une fois l’impression de vous être fait enfler par une bande-annonce qui en promettant beaucoup. Les étrangers au jeu-vidéo se demanderont quel en était le but, se battre ou discuter ? Quoiqu’il en soit ils rigoleront, ou alors feront autre chose en même temps, comme des mots croisés, se couper les ongles des pieds, se mettre des boulettes de pain dans les trous de nez, ou tout simplement dormir.
Mention spéciale pour Lee, le prof d’informatique qui se la raconte comme pas possible, et sort des répliques hilarantes à une classe vide ou à des personnages qui ne l’écoutent pas, mais heureusement, nous on l’écoutait.

Tekken Blood Vengeance Mr Méchant

En bref...

1.5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



  • Ah dommage, pourtant… Comme quoi 😀

    • A mon avis c’est volontairement que Kazé ne l’a édité qu’en DVD. A mon avis ils ont préféré tâter le terrain, et ils ont eu raison.
      Je préfère la série de courts-métrages Dead Fantasy, c’est gratuit et en plus on a ce à quoi on s’attend ! 8)

      • Ouais, c’est clair que Dead Fantasy :love:

        Mais bon j’attends toujours un anime jeux vidéo qui arrivera à la hauteur de FF7 AC

  • yakmandji

    Mais c’est quoi ce film. Quand on me dit Tekken ok j’ai pas joué à tous les tekken sur console, mais on s’attend à du combat, de l’art martial, différents styles de combat, des arènes etc…

    Là je vous le dit clairement, on a un combat vraiment pas mal en intro du film pour nous mettre l’eau à la bouche. ça nous annonce soit disant la couleur.

    Ensuite, on a une histoire entre deux gamines de 16 ans qui fond copine copine et jouent les enquêteuses et à la marelle pendant tout le film. Elles se parlent, se prennent dans les bras, et se reparlent, l’autre qui ramène son animal de compagnie le panda et fait mumuse avec. Je vous jure je n’exagère pas. Au milieu du film elles s’affrontent vite fait puis ça repart en bla bla jusqu’à la fin du film ou trois gars sortie de presque nul part se tappent dessus. Je dit pas combattent mais se tappent dessus car ça ne ressemble en rien à de l’art martial. C’est bourrin et ça détruit tout autour d’eux. Les mecs c’est des bulldozers. Et ensuite ça se termine en transformation de démon et combat de dragon aérien avec des boules de feux, des éclairs etc…. N’importe quoi.
    Bref on se fait chier tout le film.

Genre : Animation, Action, Science-fiction
Réalisation : Yoichi Mori
Scénario : Dai Sato
Bande-originale : nc
Durée : 100 min
Année de production : 2011
Sortie pays d'origine : 26/07/2011
Sortie française : 23/11/2011
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Asmik Ace Entertainment, Digital Frontier, Namco Bandai Games
Récompenses : nc
Pays : Japon
Site Web : http://www.fathomevents.com/originals/event/tekken.aspx
Langue originale : Anglais, Japonais, Portugais, Espagnol
Titre original : Tekken: Blood Vengeance
Distribution : Christine Marie Cabanos, Isshin Chiba, Kyle Hebert, Unshô Ishizuka
Synopsis : Alors que Jin Kazama et son père, Kazuya Mishima, se livrent une guerre sans répit par corporations interposées, Anna Williams, la sœur machiavélique de Nina et bras droit de Kazuya, décide de prendre la situation en main. Elle parvient à mettre Ling Xiaoyu de son côté, l’obligeant à pister un mystérieux lycéen qui se révèle être un ancien camarade de Jin : Shin Kamiya. Mais dans ce lycée ultra-moderne de Kyoto, Alisa Boskonovitch, jeune fille extravagante, veille sur Shin. Xiaoyu parviendra-t-elle à découvrir le secret qui lie Jin et Shin ? Et qui est cette mystérieuse Alisa dont le nom de famille intrigue au plus haut point ?
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Tekken Blood Vengeance - Bande-annonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    11 96 Big-Game-Trailer-Front The-Scopia-Effect-Trailer-Front
  • Derniers articles