Action

Publié le 26 janvier 2012 | par Mr Méchant

2

Time Out

, ici scénariste et réalisateur, c’est le spécialiste de la critique de société et jeux de miroirs, principalement dans le milieu hightech. On lui doit Bienvenue à Gattaca, The Truman Show, Simone, ou encore Lord of War, et une nouvelle fois, il nous propose un univers alternatif (et futuriste) où les règles ne sont pas vraiment différentes, mais simplement déportées. Pas question d’argent, simplement de temps. Oui, mais le temps c’est de l’argent, ce qui rend cette transposition assez futile, du moins dans sa forme, puisque aucune critique ne vient se cacher, celle ci étant évidente. La vraie raison de cette transposition est aussi basique que compréhensible, servir un actioner. Nos héros courent contre la montre, compte à rebours de leur existence, et c’est là qu’est tout le nerf du film, qui finalement, grâce à cette dématérialisation, s’avère sympathique et se laisse suivre avec relativement de plaisir. Évidemment on pourra toujours grincer des dents devant quelques effets foirés et des faiblesses dans le scénario (les flics sont au grand maximum trois, mais circulent sans embrouilles au milieu d’un populace qui ne veut que leur faire la peau, auxquels viennent s’ajouter quelques poncifs un peu idiots — la mort de la mère à une seconde près), mais ça se consomme, tout comme un soda, ça procure sur le moment un certain plaisir, puis ça s’oublie.

Bref, Time Out est un divertissement, un actioner, aussi couillon qu’un Running Man (bien que moins mémorable, peut-être qu’habiller tous les acteurs en stretch fluo-moule-bite aurait aidé), mais sachant pourtant distraire son auditoire avec un rythme mené tambour battant. Ça dérape un peu vers la fin, aussi subtile que celle de Lord of War et sa morale à deux balles, mais on s’en rappellera avant tout comme d’un produit de grande consommation, et non comme d’un grand film.
Le casting, quant à lui, vient redresser la barre, et c’est d’ailleurs sur lui que repose une bonne partie de l’intérêt général. Timberlake continue à s’affirmer en tant qu’acteur (même si on le préfère de loin en Pilote Abilene), et puis il y a , qui prouve une nouvelle fois que les rôles de salauds sont toujours ceux qui lui vont le mieux, et enfin il y a , qui sait se montrer crédible en fille à papa désobéissante. On notera aussi la présence de , qui après Mad Men incarne encore avec brio une petite frappe, et enfin un inattendu , qui vient remonter sa côte, lui aussi dans la peau d’un fumier, ce qui sera un bonne raison pour ses détracteurs de le voir enfin sous un nouveau jour (et peut-être une possibilité pour lui de donner à sa carrière une nouvelle direction — ou tout du moins tourner dans des films moins pourris qu’à l’accoutumée).
Pour conclure, les accrocs à la intelligente et visionnaire auront frappé à la mauvaise porte, et feront aussi bien de simplement revoir les précédentes réalisations de Niccol. Ceux qui cherchent davantage un repose neurones d’anticipation auront toutes les raisons de se laisser tenter, car malgré tout, on ne voit pas filer les 110 minutes que comptent la pellicule, ce qui est un gage de non-emmerdement.
Mention spéciale pour , le plus investi du film, semblant prendre un immense orgasme à jouer des rôles de méchants, ce qu’il avait déjà fait dans Batman Begins, où il était l’un des meilleurs du genre, mais hélas bien trop occulté par la mode Joker…

Time Out Mr Méchant

En bref...

3


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Science-fiction, Thriller
Réalisation : Andrew Niccol
Scénario : Andrew Niccol
Bande-originale : Craig Armstrong
Durée : 109 min
Année de production : 2011
Sortie pays d'origine : 28/10/2011
Sortie française : 23/11/2011
Certification US : PG-13
Certification FR : nc
Budget : 40.000.000$
Box-Office : 173.930.596$
Production : Strike Entertainment, Regency Enterprises, New Regency Pictures
Récompenses : 2 nominations.
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : In Time
Distribution : Justin Timberlake, Olivia Wilde, Shyloh Oostwald, Johnny Galecki
Synopsis : Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l'argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut "gagner" du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d'années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d'échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Time Out - Bande-annonce VOST

Loading the player...
Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    punisher-histoire-secrete-front the-rezort-front Dredd-Petition-Front turbo-kid-mad
  • Derniers articles