Ciné

Publié le 19 janvier 2014 | par Mr Méchant

0

Dark Touch

Dark Touch c’est le nouveau film de , qui n’a guère brillé jusqu’ici à la réalisation (ou un minimum avec Dans ma peau), tout en ayant réussit à nous pondre l’excellent scénario de 8 femmes. Une fois n’est pas coutume, un réalisateur, ou plutôt une réalisatrice, a dû s’exporter pour diriger une bobine orientée épouvante et , style cinématographique ayant toujours rendu frileux les producteurs français. , et , quand même, se sont donc associés pour soutenir cette oeuvre tout simplement atypique.
Ce qui est affreux dans les films de genre actuels, et qui est absolument paradoxal, c’est qu’ils évertuent à trouver des explications à des phénomènes inexpliqués. Ici c’est l’inverse et c’est ce qui donne tout son pouvoir au métrage. Les évènements démarrent sur les chapeaux de roues, les parents d’une gamine sont tués, visiblement, par une maison hantée, et la jeune survivante se retrouve accueillie par des amis de ses défunts parents. L’ambiance glace le sang et est sans nul doute le visage d’une ère que l’on pourrait qualifier de néo-gothique, supplantant Tim Burton avec un style neuf et non recyclé comme avec ce dernier. Ambiance et visuel sont donc là, ajoutés à la jeune actrice , incarnant Niamh, l’héroïne, nous sublimant par son talent et sa capacité à s’imprégner de son personnage (secondée également par Anabel Sweeney et Art Parkinson, eux aussi très inquiétants).
Phénomènes paranormaux s’enchainent, pondérés de quelques effets gores bien sentis, mais rarement on réussit à cerner ce qui ne va pas chez Niamh. Est-elle possédée ? A-t’elle des pouvoirs qu’elle ne contrôle pas ? Un démon la harcèle-t’elle ? Les questions s’empilent, on se passionne pour l’intrigue, bifurquant à chaque changement dans la personnalité de Niamh. On baigne littéralement dans une bobine culte, à l’image de L’exorciste ou Carrie, sorte de cauchemar éveillé donc la tension ne fait que croitre tout du long jusqu’à un climax d’un diabolisme époustouflant.
signe là une oeuvre indispensable, un film d’épouvante comme l’on en fait plus, surprenant, envoutant, renouant avec des films à l’ancienne comme Le village des damnés également. Un véritable chef d’oeuvre, tout simplement.

Dark Touch Mr Méchant

En bref...

5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Horreur
Réalisation : Marina de Van
Scénario : Marina de Van
Bande-originale : Christophe Chassol
Durée : 90 min
Année de production : 2013
Sortie pays d'origine : 19/03/2014
Sortie française : 19/03/2014
Certification US : NOT RATED
Certification FR : 16
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Element Pictures, Eurimages, Ex Nihilo, Filmgate Films, Film i Väst
Récompenses : 3 victoires & 1 nomination.
Pays : Suède, France, Irlande
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Dark Touch
Distribution : Missy Keating, Marcella Plunkett, Padraic Delaney, Charlotte Flyvholm
Synopsis : Seule rescapée du massacre de sa famille, causé par leur maison qui s'est mise à vivre et a lancé son contenu sur ses occupants, Niamh, 11 ans, est recueillie par des amis de ses parents. Mais les évènements étranges ne s'arrêtent pas pour autant.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    52 What-We-Become-Review-Front AHS-Trump 2-Lava-2-Lantula-Insect
  • Derniers articles