Ciné

Publié le 24 mars 2015 | par Mr Méchant

0

Dead Snow : Red vs. Dead

En 2009 sortait Dead Snow, (ou Død Snø, à prononcer « Deud Sneu », particulièrement efficace pour sa la péter en convention) la version norvégienne de ce que l’on appelle communément « film de cabane », à l’image d’Evil Dead ou Cabin Fever. Buzz énorme, le métrage était devenu immédiatement l’une des références en matière de comédies horrifiques à base de zombies (qui plus est nazis, rajoutant un autre genre, le nazisploitation, que l’on a pu retrouver ces dernières années avec Outpost, Frankenstein’s Army, SS Troopers ou encore Iron Sky).
En revanche on se demandait ce qu’une suite pourrait bien apporter, car on le sait très bien, les films de cabanes ça n’évolue que rarement, comme par exemple avec Evil Dead 2 qui refaisait la même chose qu’Evil Dead 1 et que ce dernier faisait avec Within The Woods. Cabin Fever avait quant à lui choisi de faire de son second opus une comédie et enfin s’était racheté en revenant un peu plus aux sources avec Patient Zero.
Dead Snow 2 choisit quant à lui d’exporter le problème à la bourgade la plus proche, composée de quelques milliers d’âmes, ce qui est toujours utile lorsque l’on est un ancien gradé SS et que l’on désire s’emparer du monde, mais surtout de son or ! (les nazis étaient-ils des Leprechauns ?) De l’autre côté vous avez le héros, Martin, qui s’était coupé le bras à la fin du premier opus et se réveille ici dans une chambre d’hôpital avec un tout neuf ! Pas de chances pour lui les toubibs ont ramassé le premier qu’ils ont trouvé et à qui appartient-il ? Au chef des zombies-nazis ! Les fans de La main qui tue ne pourront être qu’aux anges pour cette référence, la situation créant des passages burlesques à exploser de rire. Heureusement ce qui aurait pu n’être qu’un copier-coller ne l’est pas car le réalisateur Tommy Wirkola laisse vite de côté cette référence et préfère que son personnage finisse par avoir le contrôle total de ce membre, lui permettant de réveiller une armée de russes afin de contrer l’ennemi. Je vous laisse imaginer le final !dead-snow-red-vs-dead-dod-sno-2-film-2014-intestins Meuh non puisque je vous dis qu’il va remarcher ! Autre point amusant, les américains s’invitent à la fête, ou plutôt sont invités par le héros, croyant que le Zombie Squad va tout régler, sans s’attendre à avoir affaire à trois nerds qui eux ne pensaient pas vraiment à l’existence des zombies (avec en tête Martin Starr, habitué à ce genre de rôles, notamment dans le film Cheaters), rappelant aussi bien le Peter Vincent de Fright Night que la bande de bras cassés dans Insidious.
Les évènements s’enchainent, l’action se renouvelle constamment, l’humour est autant omniprésent que le gore, qui en plus de nous faire découvrir l’anatomie humaine sous toutes les coutures fait la plupart du temps dans l’originalité, surtout si vous aimez voir des intestins servir à tout et n’importe quoi (même lorsqu’un zombie a envie de siphonner le réservoir d’une voiture par-exemple, ou encore pour le simple plaisir des papilles). Ce que l’on ne manquera pas de remarquer non plus ce sont les retombées du succès du premier, le budget a évidemment pu être plus conséquent et le réalisateur se permet des libertés qu’il ne pouvait pas la première fois, comme par exemple l’usage d’un tank ou de CGI franchement réussis (le coup de poing au sol pour réveiller les zombies est vachement bien foutu, en plus de faire un clin d’oeil à notre ami Thor — cité d’ailleurs lorsqu’un américain envoie bouler le héros en lui disant qu’il ne comprend pas la langue de Thor).
Dead Snow: Red vs. Dead est la preuve absolue que les suites peuvent être bénéfiques. Plus drôle, plus gore, bourré d’action et sans temps morts, il pourrait facilement atteindre le statut de produit culte, plus que son ainée, voire même devenir la référence absolue dans le domaine.

Dead Snow : Red vs. Dead Mr Méchant

En bref...

5


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags:


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Comédie, Horreur
Réalisation : Tommy Wirkola
Scénario : Stig Frode Henriksen, Vegar Hoel, Tommy Wirkola
Bande-originale : Christian Wibe
Durée : 100 min
Année de production : 2014
Sortie pays d'origine : 07/10/2014
Sortie française : 26/11/2014
Certification US : R
Certification FR : 12
Budget : nc
Box-Office : 37.473$
Production : Saga Film, Tappeluft Pictures, thefyzz
Récompenses : 12 victoires & 5 nominations.
Pays : Norvège
Site Web : http://www.wellgousa.com/theatrical/dead-snow-2-red-vs-dead
Langue originale : Allemand, Norvégien, Anglais
Titre original : Dead Snow 2: Red vs. Dead
Distribution : Vegar Hoel, Ørjan Gamst, Martin Starr, Jocelyn DeBoer
Synopsis : Martin, l'unique survivant du premier volet, pour combattre les zombies nazis, fait appel à un gang américain de tueurs de zombies appelé "Zombie Squad"...
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    8 70 Extraordinary-Tales-review-Front The-Butcher
  • Derniers articles