Bite [2015]

LIRE LA CRITIQUE

Genre : Horreur
Réalisation : Chad Archibald
Scénario : Jayme Laforest
Bande-originale : nc
Durée : 90 min
Année de production : 2015
Sortie pays d'origine : 02/10/2015
Sortie française : nc
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Black Fawn Films, Breakthrough Entertainment Productions
Récompenses : 6 victoires & 3 nominations.
Pays : Canada
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Bite
Distribution : Elma Begovic, Annette Wozniak, Jordan Gray, Lawrene Denkers
Synopsis : Trois amis se dirigent vers le paradis tropical du Costa Rica pour une partie de bachelorette prolongée, mais après l'une des filles est mordu par une créature invisible qu'ils se rendent compte trop tard qu'ils auraient dû aller à Las Vegas à la place - parce que ce qui se passe dans la jungle est d'environ de les suivre à la maison.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Critique

Bite_PR-Still_17Lorsque l'on se retrouve à écrire la critique d'un film dont le titre est "Bite", nous sommes confrontés à un dilemme d'une infâme cruauté : faire ou non des blagues de bites.
Ayant réfléchi durant un laps équivalant la préparation d'un café et l'évacuation du caca du matin, un éclair survint. Si tout ce qu'il me vient à l'esprit c'est me demander si oui ou non je plaisanterai autour du phallus, c'est peut-être que cela vient du film lui-même, car en y réfléchissant bien, il n'y a pas de quoi palabrer à son sujet durant des heures.
Prenez Contracted, et remplacez la zombification par une mutation insectoïde, et vous avez grosso-modo la même chose. La ressemblance est tellement frappante que ce l'on avait toléré comme erreurs avec celui-ci prête cette fois-ci à rire, ou à la consternation, au choix, avec des personnages qui ont des comportements d'une absurdité rarement atteinte. Une femme transforme son appartement en repaire confectionné à la bile façon antre d'une reine Alien, mais tout le monde y entre tranquille, avec l'air un peu effrayé, quand même, mais sans trop non plus s'inquiéter, malgré les milliers d'oeufs répandus un peu partout, des litres de slime, sans oublier les corps en décomposition !
Egalement, tout comme dans Contracted, l'héroïne victime de l'infection semble inerte comme une bite de nonagénaire, elle appelle son généraliste, il n'est pas disponible, du coup elle ne va pas chercher plus loin. Tout va bien dans le meilleur des mondes possibles, même lorsque tu te mets à vomir des oeufs !
Comme si cela ne suffisait pas, on retrouve tout comme dans Contracted une sous-trame à base de viol, placée sans aucune finesse et ne servant que de béquille de transition entre les passages répugnants, malgré une légère tentative de militantisme féminisme en pointant du doigt l'injonction faite aux femmes : faites des enfants !
Bite-ImgUn contentieux assez lourd pour la bobine, qui se rattrape in-extremis pour quelques raisons non négligeables. Elma Begovic, qui incarne l'héroïne, est concernée par son rôle et fournit une interprétation tout à fait crédible. La photographie est sublime, offrant quelques paysages assez saisissants, ainsi qu'une restitution flatteuse de l'immondice globale de la pellicule, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre. Il va d'ailleurs de soi que Bite s'adressera aux accrocs du genre, car il fait pâle-figure face aux bubons et purulences de La Mouche de David Cronenberg ou du Liaison bestiale de Lucky McKee (épisode de Masters of Horror).

5/10

Auteur : Mr Méchant
Bio : Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.

Bite - Bande-annonce VO

Loading the player...
RETOUR EN HAUT

Dans le même genre...

 
RETOUR EN HAUT

Nous suivre

  • http://www.facebook.com/SlashersHouse
  • http://www.twitter.com/SlashersHouse
  • http://www.youtube.com/user/SlashersHouse

2015-2017 © Gillian Grant | Powered by DoorGets