Resident Evil - Chapitre final [2017]

LIRE LA CRITIQUE

Genre : Action, Horreur, Science-fiction
Réalisation : Paul W.S. Anderson
Scénario : Paul W.S. Anderson
Bande-originale : Paul Haslinger
Durée : nc
Année de production : 2017
Sortie pays d'origine : 27/01/2017
Sortie française : nc
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : 40.000.000$
Box-Office : 312.242.626$
Production : Impact Pictures, Davis-Films, Screen Gems, Constantin Film Produktion, Capcom Company
Récompenses : nc
Pays : France, Australie, Canada, Allemagne
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Resident Evil: The Final Chapter
Distribution : Milla Jovovich, Ruby Rose, Ali Larter, Iain Glen
Synopsis : Alice, seule survivante de la bataille de Washington contre les zombies, doit retourner à l’endroit où le cauchemar a débuté : le Hive à Raccoon City. C’est là, qu’Umbrella Corporation a regroupé ses forces pour mener un assaut final contre les survivants de l’apocalypse.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Critique

Resident-Evil-Chapitre-final-PicLa boite qui nous avait servis les trailers de ce nouveau Resident Evil connait son boulot, surtout avec celle sur fond de Paradise City des Guns N' Roses. Changement que l'on pouvait constater, Paul W.S. Anderson abandonnait le style Matrix utilisé dans Afterlife et Retribution, revenant un peu plus à ce que son remplaçant, Russell Mulcahy, avait mis en place dans Extinction, à savoir un monde devenu désertique, aussi bien métaphoriquement que littéralement. Hélas, Anderson n'arrive pas à user de cet environnement comme Mulcahy l'avait fait, ou en tout cas pas à son avantage. Pour faire simple, on suit une bande d'andouilles qui filent sur une ligne droite afin d'aller dans un trou. Ce qui aurait pu être un Mad Max zombie se transforme en laborieuse aventure, qui, paradoxalement, est bourrée d'action. Toutes les minutes c'est de nouveau l'apocalypse, au point d'avoir davantage l'impression d'être dans un train fantôme que suivre un vrai film. Pire, Anderson a eu l'horripilante idée d'incorporer à Alice et au grand méchant un système de prédiction des combats, que malheureusement on doit toutes voir à chaque fois, rendant des passages particulièrement insupportables.
De même, on regrettera que tout soit focalisé sur Alice. Certes, elle reste l'héroïne de la saga cinématographique, mais on ne ressent absolument pas la moindre soudure avec le groupe, qui ne devient que de la chaire à sacrifier. Anderson manque même tellement de subtilité dans sa narration, que dès les premières minutes, son histoire de fillette victime de progéria vend le twist final alors que l'on n'avait rien demandé.
Ceci étant, et malgré sa tonne de défauts, dont une bande-originale de tomandandy incroyablement absente en comparaison du 4 et 5, on en ressort en gardant néanmoins en tête des chorégraphies de combats soignées, avec une Alice virevoltante, des scènes d'action qui honorent le statut de "chapitre final" de cet opus, ainsi qu'un gore bien plus présent. Dommage que certains gimmicks efficaces aient été abandonnés, comme la scène d'intro au ralenti, tandis que d'autres plus agaçants ont été conservés comme le blabla d'Alice "Je m'appelle Alice et c'est mon histoire..." (à force on le sait qui t'es, hein!).
Sachez aussi que bien que cet opus ait été annoncé comme le dernier, Anderson a fait savoir qu'en fonction des bénéfices, la saga pourrait reprendre, ce que la porte ouverte finale nous laisse bien comprendre.

5/10

Auteur : Mr Méchant
Bio : Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.

RESIDENT EVIL: THE FINAL CHAPTER - Official Trailer (HD)

Loading the player...
RETOUR EN HAUT

Dans le même genre...

 
RETOUR EN HAUT

Nous suivre

  • http://www.facebook.com/SlashersHouse
  • http://www.twitter.com/SlashersHouse
  • http://www.youtube.com/user/SlashersHouse

2015-2017 © Gillian Grant | Powered by DoorGets