Ciné

Publié le 26 octobre 2014 | par Mr Méchant

0

Frankenstein’s Army

« Frankenstein’s Army », un titre qui vend déjà du rêve à tous les amateurs de Nazi Exploitation et autres folies gores. Dirigé par Richard Raaphorst, jusqu’ici cantonné à la direction artistique, notamment sur plusieurs oeuvres adaptées de l’univers de H.P. Lovecraft, dont Dagon et Beyond Re-Animator, Frankenstein’s Army nous raconte pas grand chose, hormis qu’un groupe de « camarades » sont allés en territoire ennemi pour y secourir un groupe de soldats à eux…
Il faut bien le reconnaitre Raaphorst dispose d’un talent pour l’art morbide assez prononcé, et il n’y a qu’un infime pas à faire pour trouver une parenté entre lui et son confrère Clive Barker, tant les créatures monstrueuses du Docteur Frankenstein remémorent les Cenobites (en un peu plus steam punk et moins SM néanmoins). En revanche s’ils disposent de ce même talent, Raaphorst n’est en revanche pas un conteur. Le scénario est vide, la mission avec un supérieur cachant la vérité a été usée jusqu’à la corde, les personnages sont clichés et même la fin ne présente aucun intérêt. Est-ce que ça fait de Frankenstein’s Army un mauvais film ? Pas du tout. Il suffit de voir ça comme une foire aux monstres, un train fantôme, un simple délire d’à peine plus de 80 minutes où l’on nous offre ce que l’on demande, un bestiaire presque sans fin, des fusillades, des étripages, et là-dessus nous n’aurons absolument pas à nous plaindre.
D’ailleurs si le scénario est vide c’est probablement parce que Raaphorst a choisi de faire sa bobine sous forme de found-footage, pirouette pratique lorsque l’on ne sait pas manipuler les dialogues, et l’on trouve ici un autre pas qui nous fait atteindre les jeux-vidéo, à savoir la vue subjective, nous renvoyant directement à Wolfenstein 3D, et assurant un peu plus l’immersion dans ces sous-sols de l’horreur.
A noter la présence de Karel Roden, le Rasputin d’Hellboy, s’amusant comme un fou dans son rôle de Viktor Frankenstein.
Frankenstein’s Army est donc un premier essai concluant pour Richard Raaphorst, qui réussit à compenser le vide scénaristique par suffisamment d’action, effets gores et recherche visuelle pour pas que l’on ne s’ennuie pas une seconde. Un personnage à suivre, c’est certain.

Frankenstein’s Army Mr Méchant

En bref...

3


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags:


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Horreur, Science-fiction
Réalisation : Richard Raaphorst
Scénario : Miguel Tejada-Flores, Chris W. Mitchell
Bande-originale : nc
Durée : 84 min
Année de production : 2013
Sortie pays d'origine : 02/11/2013
Sortie française : nc
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Dark Sky Films, XYZ Films, Pellicola
Récompenses : 1 victoire & 3 nominations.
Pays : Pays-Bas, États-Unis, République tchèque
Site Web : http://frankensteinsarmy.com/
Langue originale : Anglais
Titre original : Frankenstein's Army
Distribution : Robert Gwilym, Hon Ping Tang, Alexander Mercury, Luke Newberry
Synopsis : Dans les derniers jours de la Deuxième Guerre mondiale, un bataillon russe se perd dans le territoire ennemi. Tombant sur un village décimé par une terreur invisible, ses membres se retrouvent dans le laboratoire secret d'un scientifique dérangé et sont contraints de combattre une armée horrible de machines de guerre de chair et de métal. Sans chef et minés par les dissensions, les Russes doivent faire preuve de courage pour contrer cette nouvelle menace... ou mourir.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    75 91 2-Lava-2-Lantula-Team The-Monster-Review-Shhh
  • Derniers articles