Ciné

Publié le 11 septembre 2015 | par Mr Méchant

0

Gallowwalkers

n’a jamais été une grande star. A l’image de nombreuses autres figures du cinéma, comme Ron Perlman ou Danny Trejo, il s’est illustré au travers de quelques grands films (New Jack City, Le Prince de New York, et évidemment Blade), mais a bien plus souvent signé pour des productions de seconde zone, et encore plus depuis Blade Trinity. Il faut dire que son comportement sur le plateau avait été exécrable, défoncé, violent, Snipes préparait ce que qui allait être un vide cinématographique d’une dizaine d’années.
, scénariste et réalisateur déjà bien encré dans le navet, a décidé de nous livrer une version western du mythe du vampire. Il y a peu on aurait pu dire que cela était très audacieux, mais après Les Créatures de l’Ouest ou Cowboys et envahisseurs l’effet ne surprend plus. Mais bon, on accorde quand même une chance à ce produit, car il n’en faut pas plus que , des vampires et du sable dans les yeux pour faire grimper le taux de testostérone. Taux qui malheureusement retombe très vite et très bas. Gallowwalkers est tout simplement d’un ennui total ! Rarement l’on aura vu film d’/ si mou et si bavard. Soit, il ne fallait pas s’attendre à de l’ frénétique façon Blade 2, mais là on se retrouve devant quelque chose de réellement fainéant et qui plus est d’une confusion extrême dans sa narration.
Dommage car le budget avait plutôt bien utilisé, la reconstitution ayant une certaine gueule, de même que les costumes des bad guys rappelant Mad Max (d’ailleurs on a même très souvent l’impression de trouver des ressemblances avec Mad Max 2, tout du moins visuelles, et un peu aussi au niveau du background), sans oublier les effets gores. Ces derniers sont d’ailleurs crus et efficaces, les vampires devant se faire arracher la tête avec la colonne vertébrale pour mourir, donnant un espoir au spectateur qui se révélera être finalement inutile.
Gallowwalkers est donc comme vous l’aurez compris, à éviter. Ce retour de Wesney Snipes sonne comme un pétard mouillé et c’est la déception qui est au rendez-vous, surtout lorsque l’on est fan du personnage. Espérons que le troisième opus d’Expendables soit la chose qui le remette sur les rails.

Gallowwalkers Mr Méchant

En bref...

1


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d’Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l’occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Fantastique, Horreur
Réalisation : Andrew Goth
Scénario : Andrew Goth, Joanne Reay
Bande-originale : nc
Durée : 90 min
Année de production : 2012
Sortie pays d'origine : 15/03/2014
Sortie française : nc
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : 17.000.000$
Box-Office : nc
Production : Boundless Pictures
Récompenses : nc
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Anglais, Français
Titre original : Gallowwalkers
Distribution : Wesley Snipes, Kevin Howarth, Riley Smith, Tanit Phoenix
Synopsis : Après avoir renié Dieu, un cow-boy nommé Kaos, se voit affligé d'une malédiction qui ramènera à la vie tous ceux qu'il a tué et qu'il tuera. Très vite, une armée de victimes menée par Kansa, revient du monde des morts et se lance à sa poursuite. Afin d'équilibrer le combat, Kaos engage un jeune guerrier, Fabulos, pour se battre à ses côtés.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Feed with such ID does not exist
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

    • We cannot display this gallery