Ciné

Publié le 9 juin 2016 | par Mr Méchant

0

Last Girl Standing

Last-Girl-Standing-fav-02L’une des règles que l’on retrouve extrêmement souvent dans le cinéma slasher, c’est qu’il n’y a à la fin qu’un survivant, et généralement une femme. Une chose n’est hélas que rarement traité lors des suites, si l’héroïne revient, ce sont les conséquences de ce qu’elle a vécu, et c’est là que Last Girl Standing intervient, s’intéressant à la gestion du stress post-traumatique de la survivante.
Hantée par ce passé, elle fait un petit job tranquille dans une blanchisserie, évitant le monde, devenue asociale et incapable de s’adresser à une personne en la regardant dans les yeux. Seulement, des éléments s’enchainent, la poussant à croire que le tueur est revenu, mais est-il réellement de retour, ou est-ce elle qui le fait revenir par le biais d’hallucinations ? Un mystère qu’elle va tenter de résoudre avec les quelques personnes souhaitant devenir amies avec elle.
Une chose est sûre, le réalisateur et scénariste s’est penché sur un sujet unique, apportant une touche d’originalité comme le faisait Beyond The Mask : The Rise of Leslie Vernon. Il en résulte quelque chose s’apparentant au slasher, mais également beaucoup au thriller psychologique tournant autour d’une phobie ou un trauma, comme le faisait par exemple Brian De Palma avec Body Double, en plus d’une dimension « descente aux enfers ». Moody, qui signe ici son premier long-métrage, révèle un grand talent de mise en scène et de développement de l’intrigue, happant le spectateur qui ne verra pas le temps filer. Points forts soutenus par son héroïne, incarnée par , d’une très grande justesse dans son interprétation de femme usée sur la corde raide.
LastGirlStanding-TheHunter-01Aussi, bien qu’il ne s’agisse pas tout à fait d’un slasher, ou du moins pas au sens habituel du terme, le réalisateur a su se débrouiller de façon à contenter également les amateurs de tripes à l’air, à commencer par l’ouverture du film, qui relate les derniers moments de l’héroïne contre le tueur. Pour le reste, vous verrez par vous-même, honte serait sur nous de vous spoiler !
Last Girl Standing se révèle être un slasher unique, intelligent et jouant suffisamment bien avec la perception de l’héroïne. On pourra regretter quelques passages dont la prédictibilité est trop évidente, mais cela serait pinailler sur un point largement dépassé par le reste, qui pour une fois ne vous offrira pas un énième copier-coller de la concurrence.

Last Girl Standing Mr Méchant

En bref...

Last Girl Standing se révèle être un slasher unique, intelligent et jouant suffisamment bien avec la perception de l'héroïne. On pourra regretter quelques passages dont la prédictibilité est trop évidente, mais cela serait pinailler sur un point largement dépassé par le reste, qui pour une fois ne vous offrira pas un énième copier-coller de la concurrence.

4


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Drame, Horreur
Réalisation : Benjamin R. Moody
Scénario : Benjamin R. Moody
Bande-originale : nc
Durée : 91 min
Année de production : 2015
Sortie pays d'origine : 17/10/2015
Sortie française : nc
Certification US : nc
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : nc
Production : Blue Goggles Films
Récompenses : 2 victoires.
Pays : États-Unis
Site Web : nc
Langue originale : Anglais
Titre original : Last Girl Standing
Distribution : Akasha Villalobos, Danielle Evon Ploeger, Brian Villalobos, Jason Vines
Synopsis : Unique survivante d'un massacre, Camryn refait sa vie malgré son traumatisme, mais le cauchemar est loin d'être terminé.
Voir la fiche IMDb

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    31 AHS-Trump Bite-Screen turbo-kid
  • Derniers articles