Zombies

Publié le 29 décembre 2011 | par Mr Méchant

1

Notre sélection du meilleur et du pire de 2011

Bon, les tops/flops sortent un peu dans tous les sens, alors voici donc le notre, comprenant ciné et direct-to-video.

Ce qu’on a vu de plus mieux en salles.

Bruegel, le moulin et la croix
Vous n’êtes jamais rentré dans une toile ? Ce film vous le permet !

Colorful — Triste et mélancolique, l’experience animée la plus poignante de l’année.

Blue Valentine — Loin des romances à l’Américaine, découvrez comment peut se terminer un amour très fort.

Play a song for me — Film songe dédié aux amoureux de Bob Dylan, c’est un véritable ovni lyrique.

La solitude des nombres premiers — L’évolution de la vie de deux êtres à part dans un monde où tous doivent se conformer à une norme. Sublime.

All That I Love — Entre la Gloire de Mon Père et This is England, la vie d’ados dans une Pologne subissant de grands changements.

Gasland — Aux States, quand on approche son briquet du robinet, l’eau prend feu. Découvrez la triste bombe sur laquelle siègent les Américains.

Women Without Men — Quatre femmes Iraniennes, quatre portraits aussi hétérogènes que poignants. Une toile sublime sur la femme et son droit à l’égalité.

La Flûte et le Grelot — Vous ne connaissez pas le lavis ? Alors vous manquez quelque chose de capital en matière d’animation. Un chef d’œuvre pour petits et grands.

Somewhere — Sofia Coppola tente de démystifier la sphère Hollywoodienne dans un métrage presque muet où un père et sa fille se retrouvent.

Soit on a failli dormir, soit on a eu envie de manger nos yeux en voyant ça…

L.A. Zombie — Bruce LaBruce se prend pour George Romero mais n’atteint même pas le niveau d’House of The Dead avec ce navet pompeux.

Votre Majesté — Un casting de haute volée réuni dans une comédie pipi/caca/prout pour arriérés.

Le Rite — Le démon a possédé un corps, le notre, et nous a forcé à rester éveillé pour voir cette merde — ON EN PLEURE ENCORE.

Shark 3D — Bouoouuh les requins sont à chier cette année. Espérons que Bait (sortie 2012) remonte le niveau !

La Locataire — Encore un casting servi en pâture à un script ridiculisant tous ses personnages.

Green Lantern — Ryan Reynolds touche le fond du bocal et les autres cornichons se foutent de sa gueule.

Sucker Punch — Zack Snyder croit que c’est cool de filmer le plafond pendant que des poufs grotesques sautillent dans tous les sens. Tiens ta caméra et pas ta queue Zack, sinon tu vas finir tricard.

Date limite — Le chien a les meilleures répliques.

Les Trois Mousquetaires — Le fresque la plus vomitive que l’on ait vu cette année. Anderson et Snyder pissent sur les mêmes plates bandes.

Big Mamma : De père en fils — On croyait que les comédies qui ridiculisent les afro-américains étaient mortes avec les années 90. Hélas non…

Et les dtv…

Ceux là étaient vraiment sympa !

The Man from Nowhere — La Corée nous met une claque avec un mélange actioner/thriller cru autant qu’il est attendrissant.

The Experiment — Remake du film Allemand, cette version US abandonne l’insupportable bande-son de Linkin Park et s’offre deux grandes gueules (Brody et Whitaker), que demander de plus ?

La Dette — Le remake est sorti il y a quelques mois, mais la version originale nous était quand même arrivée. Supérieure à la version US, celle-ci se montre plus crue et violente.

Machine Girl — Hectolitres de sang, démembrements, un programme haut en couleur pour un film qui va à 100 à l’heure !

Timer — Romance originale, la question est la suivante : que feriez-vous si vous saviez quand vous aller rencontrer l’âme sœur ? Étonnant.

The Phantom — Victime d’une première adaptation dégueulasse, le fantôme du Bengale s’offre une vengeance bien méritée. Presque 3h de spectacle avec ce DTV réellement surprenant.

Hobo with a Shotgun — Rutger Hauer est un clodo perdu dans une ville rongée de l’intérieur. Sa solution : faire exploser les têtes avec son fusil à pompe. Achetez le DVD, on vous le recommande (c’est marqué au dos du boîtier d’ailleurs !)

Blood Island — Le revenge-movie, genre tournant en rond depuis des années, revient sur les devants de la scène grâce à cette production Coréenne de qualité.

The Warrior’s Way — Proche de Sucker Punch dans son approche, cette pellicule est heureusement maîtrisée de main de maître et nous sert un déluge de castagne. Un pur bonheur.

The Man from Earth — Œuvre posthume de Jerome Bixby, vous devez vous jeter dessus si vous aimez les histoires en huis clos intelligentes et passionnantes.

Ceux là ont été commercialisés pour remplacer le temesta.

The Interceptor — Quand la science-fiction Russe devient n’importe quoi, ça nous donne ça.

Cross — Gros casting pour gros nanar. Le problème c’est que ça divertit même pas et que tout le monde est moribond.

Instinct de survie — Kevin Costner nous sert un papa gâteau ennuyeux qui veut protéger sa famille dans une maison où il ne se passe rien.

Terror Trap — Un pastiche ridicule de Hostel et Motel. En prime un Michael Madsen cabotin.

Giallo — Dario Argento se plante et emporte avec lui Adrien Brody dans ce navet mou et honteux.

Bunraku — Vouloir copier Sucker Punch, c’est pas une bonne idée. La preuve ici.

The Dead Outside — Un film de zombies sans zombies mais pas avare en ennui.

Trapped Ashes — Quatre histoires maccabres pour quatre fois plus d’ennui.

Eyeborgs — Adrian Paul continue sa carrière dans la nullité, et cette production débile ne viendra pas remonter sa cote.

Scream Show — George Romero déconne grave et nous sert un recueil hautement décevant. C’est cheap, laid, et sans saveur.

 

Tags: ,


A propos de l'auteur

Fan d'Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l'occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Something is wrong.
    Instagram token error.
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

  • Voilà ce qu’on aime…

    29 49 83 Heroes-Reborn-coffret-news-Front
  • Derniers articles