Ciné

Publié le 10 juin 2016 | par Mr Méchant

0

Yakuza Apocalypse

yakuzaapocalypsefrog-xlargeIl n’y a pas 36 solutions, lorsque l’on écrit un scénario totalement absurde, il n’y a qu’une personne pour la mettre en images, l’inénarrable , qui contrairement à ses derniers métrages, ne se retrouve pas bloqué dans une adaptation de manga l’empêchant de déployer toute la folie qui le caractérise.
Ici, nous baignons dans le J-Horror à l’ancienne, qui sortait presque toujours directement en vidéo, que l’on presque qualifier de « grindhouse japonais », absurdité du pitch et des dialogues en prime. Seule différence, Yakuza Apocalypse dispose d’un vrai budget, une vraie distribution, qui par de nombreux points rappelle le Kill Bill de Tarantino, si ce n’est que l’on va beaucoup plus loin, avec comme son titre l’indique, des Yakuzas, une apocalypse, et surtout beaucoup de vampires !
Kageyama est un jeune yakuza, qui hélas a la peau bien trop sensible pour supporter les tatouages, ce qui provoque l’ire de ses collègues. Petit protégé du boss, Kamiura, bienfaiteur du quartier, il assiste à sa mort, et le tenant dans ses bras lors de ses derniers souffles, celui-ci mort Kageyama afin de lui transmettre son pouvoir d’immortel, ainsi que sa soif de sang, mais aussi qu’il ait les forces nécessaires afin de venger sa mort.
yakuzaapocalypse2-xlargeMalheureusement, ou plutôt heureusement, pour nous en tout cas, Kageyama fait tout n’importe comment, mord tous ceux qu’ils croisent, qui mordent à leur tour d’autres personnes, transformant très vite le quartier en un champ de bataille où tout le monde se fout littéralement sur la gueule, entre yakuzas, vampires, Kageyama contre les tueurs et un syndicat, mais aussi un maniaque tueur dans un costume de grenouille, et j’en passe. C’est d’ailleurs ce qui pourra le rendre difficilement supportable à un public qui ne supporte pas le foutraque, et encore moins l’humour de celui qui nous balançait une flaque de sperme en guise de générique de son Ichi The Killer.
Au-delà de ces points qui raviront les fans du cinéaste, le métrage est aussi très sanglant, en plus d’être riche en combats pieds/poings, d’autant que l’on y retrouve , devenu une référence en arts-martiaux depuis The Raid, c’est vous dire si tout a été calculé au millimètre de poil de cul !
Yakuza Apocalypse se révèle donc être une nouvelle réussite du maître japonais de l’absurde, qui réussit à mêler aussi bien humour que et . Seule petite anicroche, le rythme manque parfois de consistance, rendant certains passages un peu longuets, mais en comparaison du reste cela parait bien peu tant le divertissement est là !

Yakuza Apocalypse Mr Méchant

En bref...

Yakuza Apocalypse se révèle donc être une nouvelle réussite du maître japonais de l'absurde, qui réussit à mêler aussi bien humour que horreur et action. Seule petite anicroche, le rythme manque parfois de consistance, rendant certains passages un peu longuets, mais en comparaison du reste cela parait bien peu tant le divertissement est là !

4


Note visiteurs: 0 (0 votes)

Tags: , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Fan d’Uwe Boll et Paul W.S. Anderson. Aime à l’occasion oublier les nanars pour regarder du vrai cinéma comme celui de Robert Parrish, Franklin J. Schaffner ou Rudolph Maté, de la bonne sci-fi tu vois, pas du singe teubé.



Genre : Action, Comédie, Horreur
Réalisation : Takashi Miike
Scénario : Yoshitaka Yamaguchi
Bande-originale : nc
Durée : 115 min
Année de production : 2015
Sortie pays d'origine : 09/10/2015
Sortie française : 21/05/2015
Certification US : R
Certification FR : nc
Budget : nc
Box-Office : 12.756$
Production : Nikkatsu, Django Film, OLM
Récompenses : nc
Pays : Japon
Site Web : nc
Langue originale : Japonais
Titre original : Yakuza Apocalypse
Distribution : Yayan Ruhian, Rirî Furankî, Hayato Ichihara, Tetsu Watanabe
Synopsis : Kamiura est un chef Yakuza légendaire. On dit qu'il est immortel, en fait c'est un vampire, un chef Yakuza vampire ! Kageyama est le plus fidèle membre de son clan, mais les autres yakuzas se moquent de lui : sa peau est trop sensible pour être tatouée. Un jour, des hommes arrivent de l'étranger et lui délivrent un ultimatum : Kamiura doit retourner à un syndicat du crime international qu'il a quitté ou mourir. Kamiura refuse et son corps est démembré au terme d'une bagarre féroce. Avant de mourrir, Kamiura arrive à mordre Kageyama, lui transmettant ses pouvoirs. A son réveil Kageyama, va se servir de ces pouvoirs pour venger la mort de son chef et combattre ce syndicat international du crime.
Voir la fiche IMDb
Metascore

Galerie photo


Revenir en-haut ↑
  • La vilaine pub

  • Notre Instagore

    Feed with such ID does not exist
  • Facebook

  • Vidéo du mois

  • Commentaires récents

    • We cannot display this gallery